Définitions

LES POINTS SANTE

L’appellation Point Santé est un service spécifique au territoire Breton. Il a pour objectif l’accueil et l’accompagnement de personnes en difficultés sociales dans une démarche santé. Pour cela, il assure l’orientation des personnes reçues vers les dispositifs de droit commun (hôpital, médecin généraliste…).

Le Point Santé développe également des actions de sensibilisation, de prévention auprès des publics accueillis et travaille en partenariat avec des structures médico-sociales sur son territoire.

LES LITS HALTE SOINS SANTE (LHSS)

Les LHSS sont définis comme étant une structure médico-sociale, au sens de l’article 312-1 du Code de l’Action Sociale et des Familles.

L’objectif de ce dispositif est d’offrir une prise en charge médico-sociale aux personnes en situation de précarité et à toute personne ne disposant pas de domicile, quelle que soit sa situation administrative, dont la pathologie ou l’état général, somatique et/ou psychique, ne nécessite pas une prise en charge hospitalière ou médico-sociale spécialisée (personnes handicapées, personnes âgées).

Cela permet donc pour les personnes ne disposant pas de domicile, de « garder la chambre » pour recevoir des soins médicaux et paramédicaux, qui leur seraient dispensés à domicile s'ils en disposaient. Ces LHSS sont adossés le plus souvent à des structures assurant d’autres prestations d’hébergement.

LES APPARTEMENTS DE COORDINATION THERAPEUTIQUE (ACT)

Les ACT sont des établissements médico-sociaux.

Ils s’adressent à des personnes en situation de fragilité psychologique et sociale nécessitant des soins et un suivi médical. Ils permettent alors d'assurer un suivi et une coordination des soins, de garantir l’observance des traitements et de réaliser un accompagnement psychologique et une aide à l’insertion.

Les publics souffrant de pathologies chroniques sont concernés par ce dispositif.

ImprimerE-mail

Panorama sur la région

PANORAMA

La FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité Bretagne a recensé des données d'activités pour l'année 2015, des structures gérant des points santé, des Lits Halte Soins Santé (LHSS) et des Appartements de Coordination Thérapeutique (ACT).

Les données ont pu être recueillies grâce à la réalisation d'un socle d'indicateurs communs aux structures, permettant ainsi une première agrégation à l'échelon régional et on été mis à jour en Mars 2017

 

REPARTITION DES DISPOSITIFS EN BRETAGNE

 

Les dispositifs prenant en charge la santé des personnes en situation de précarité en 2015

doc-1

 

 

Détail des structures par département

ImprimerE-mail

Les Points Santé

 

ACTIVITES DES POINTS SANTE EN 2015

   Activités des points santé en 2013     Activités des points santé en 2014     Activités des points santé en 2015
  Nombre total de  personnes reçues      sur la région    Nombre de  nouvelles entrées    sur la région  Nombre total de  personnes reçues      sur la région    Nombre de  nouvelles entrées     sur la région   Nombre total de   personnes reçues       sur la région     Nombre de nouvelles entrées      sur la région
       2872        1800         4043        2846        3426        2077

 

Fréquentation des Points Santé en 2015

Fréquentation des points santé 2015 2

 

 

Quelques indicateurs sur le public accueilli aux Points Santé en 2015

Répartition par genre point sante 2015

Hormis, l’association ADALEA et l’association Don Bosco, le public accueilli en 2015, reste majoritairement masculin et ce depuis 2013. Ils représentaient 60 % de la population reçues en 2013, et 56% en 2015.

Par rapport à l’année précédente, on constate notamment pour les associations comme Don Bosco, le CCASCCASCentre communal d'action sociale de Lorient, ou encore le Réseau Médical Louis Guilloux, une augmentation du public féminin.

 

Consulter les données 2013 et 2014

 

répartition par age point santé 2015-page-001

Pour l’année 2015, on ne peut pas dégager de tendance qui se retrouve dans chaque structure concernant la répartition par âge. Pour les associations comme l’AGEHB ou encore Don bosco, on voit que la population des 30-39 ans est nettement plus représenté et ce depuis 2013.  

On peut noter que pour le Réseau Médical Louis Guilloux, c’est la population des 18-39 ans qui est le plus représentée, alors que pour l’association ADALEA, ceux sont les personnes entre 50 et 59 ans qui sont le plus accueillis.

Pour des associations telles que la Sauvegarde 35, le CCASCCASCentre communal d'action sociale de Lorient ou encore la Maison de l’Argoat, le public accueilli depuis 2013 est plutôt jeune, se situant dans la tranche d’âge 18- 29 ans. 

 

Consulter les données 2013 et 2014

0001

 

 

 

Les personnes sans ressources sont majoritairement représentées au sein des Points Santé depuis 2013.

On peut constater pour l’association Maison de l’Argoat, une baisse du nombre des personnes touchant une allocation chômage par rapport à 2014. 

Consulter les données 2013 et 2014

ImprimerE-mail

Les ACT

 

ACTIVITES DES ACT EN 2015

 

 

    Activités des ACT en 2013     Activités des ACT en 2014 Activités des ACT en 2015
Nombre total de personnes reçues sur la région Nombre de nouvelles entrées sur la région Nombre total de personnes reçues sur la région Nombre de nouvelles entrées sur la région Nombre total de personnes reçues sur la région Nombre de nouvelles entrées sur la région
    45     21     70     22     50     28

 

 

Fréquentation des ACT en 2015

Fréquentation des ACT-page-001

Quelques indicateurs sur le public accueilli en ACT en 2015

A noter que les ACT sur Brest n'ont pas été pris en compte dans l'analyse.

Durée moyenne de séjour en ACT en 2015-page-001

En 2014, sur la région Bretagne la durée moyenne de séjour en ACT était de 348 jours, soit un peu plus de 11 mois. En 2013, cette moyenne était de 345 jours, et elle est aujourd’hui de 295 jours soit un  peu moins de 10 mois.

D’une manière générale, la durée des séjours en ACT au sein de l’association Douar Nevez, et de l’ADAPEI, diminue entre 2014 et 2015.

Le réseau Louis Guilloux garde une durée moyenne de séjour en évolution depuis 2013. 

Consulter les données 2013 et 2014

Répartition par genre du public en ACT en 2015-page-001

Le public accueilli reste majoritairement masculin, mais le public féminin est toutefois bien représenté. On constate une évolution au sein de l’ADAPEI Les nouelles, qui voit sa population masculine passer de 11 à 17 entre 2013 et 2015.

Cependant on constate pour le Réseau Louis Guilloux et pour l’association Douar Nevez, une baisse du public accueilli, tant masculin et féminin depuis 2013.

Le réseau Louis Guilloux comptait 8 femmes et 10 hommes accueillis en 2013, contre 7 hommes et femmes en 2015. 

 

Consulter les données 2013 et 2014 

répartition par age en act en 2015-page-001

On constate qu’en 2015, les personnes entre 40 et 59 ans sont les plus accueillies en ACT, et cette tendance se confirme depuis 2013

 

Consulter les données 2013 et 2014

ImprimerE-mail

Les LHSS

ACTIVITES DES LHSS EN 2015

Activités des LHSS en 2013 Activités des LHSS en 2014 Activités des LHSS en 2015
Nombre total de personnes reçues sur la région Nombre de nouvelles entrées sur la région Nombre total de personnes reçues sur la région Nombre de nouvelles entrées sur la région Nombre total de personnes reçues sur la région Nombre de nouvelles entrées sur la région
102 81 93 87 98 87

Fréquentation des Lits Halte Soins Santé en 2015

Fréquentation des Lits Haltes Soins Santé-page-001

Quelques indicateurs sur le public accueilli en LHSS en 2013

A noter que les LHSS du CCASCCASCentre communal d'action sociale de Quimper et de l'AMIDS (Association Malouine d'Insertion et de Développement Social) n'ont pas été pris en compte dans l'analyse.   

0001 1

Lors de sa création, la durée moyenne de séjour des LHSS ne devait pas excèder deux mois par patient.

Cependant, la durée de prise en charge a été revue à la hausse afin de mieux prendre en compte les besoins des patients.

La durée  de séjour a aujourd'hui tendance à augmenter, les pathologies des patients étant de plus en plus complexes nécessitant alors une prise en charge plus importante.

La durée moyenne de séjour en LHSS en 2015, était de 3 mois.

 

Consulter les données 2013 et 2014

    

répartition par genre du public en LHSS en 2015-page-001

On constate que le public accueilli en LHSS en 2015 reste majoritairement masculin : pratiquement 80% de la population accueillie en LHSS sont des hommes.

Les dispositifs ne sont pas toujours ouverts aux femmes comme c’est le cas pour l’AIS 35 qui accueille des femmes lorsque celles-ci sont accompagnées de leur conjoint. 

 

Consulter les données 2013 et 2014

répartition par age en lhss en 2015-page-001 

Le public âgé de 40 à 59 ans reste ici aussi majoritairement représenté. Cependant on peut constater une évolution du nombre de personnes reçues entre 18 et 24 ans notamment au sein de l'AIS 35.

On note également que l’association Noz Deiz n’a reçu aucune personne âgée de 18 à 24 ans, et que l'AIS 35 n’a reçu aucune personne dont l’âge est supérieur à 60 ans.

Toutes les autres associations bénéficient d’une couverture de toutes les tranches d’âge. 

 

Consulter les données 2013 et 2014

typologie de la demande de soins en LHSS en 2015-page-001

Les demandes de soins somantiques restent très majoritaires dans l'entrée en LHSS, puisque 75 demandes ont été effectuées en 2015.

Les demandes administratives sont elles aussi très importantes, 57 demandes ayant été effectuées.

 

Consulter les données 2013 et 2014

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte