« Mobilisons-nous pour les personnes sans-abri ! », nouvelle campagne de la FEANTSA

Mardi 21 mars au Parlement européen, la FEANTSA (Fédération européenne des associations travaillant avec les personnes sans-abri), dont est membre la Fédération des acteurs de la solidarité, a lancé une grande mobilisation européenne intitulée «  Be Fair, Europe : Stand up for Homeless People » (« Pour une Europe juste : mobilisons-nous pour les personnes sans-abri »).

Elle vise à dénoncer l’augmentation du sans-abrisme partout en Europe malgré les bonnes intentions affichées par la Commission européenne et les Etats. A Copenhague, le nombre de jeunes sans-abri a augmenté de 75% depuis 2009. A Varsovie, le nombre de personnes mal-logées ou dormant dans des centres d’hébergement d’urgence a progressé de 37% depuis 2013. A Athènes, c’est désormais 1 personne sur 70 qui est sans-abri. A Paris, 12 846 personnes ont vu leur demande d’accéder à un hébergement d’urgence rejetée, faute de place.

La FEANTSA demande donc aux institutions européennes de faire de l’Union européenne un espace où chacun peut vivre dans la dignité en ayant accès à un logement décent. Dans le cadre de la définition de l’agenda 2030, qui déterminera les priorités politiques de l’Union européenne pour les 10 ans à venir, la FEANTSA demande à tous les acteurs européens de se mobiliser pour :

  • Faire une utilisation plus efficace des outils déjà existants en Europe, notamment que soit mieux contrôlée l’application des recommandations de la Commission européenne pour la mise en œuvre de stratégies intégrées afin de mettre un terme au sans-abrisme dans tous les Etats-membres, ce qui n’est pas fait dans la plupart des pays européens.

  • Adopter une approche transversale pour soutenir les personnes sans-abri dans toutes les politiques de l’UE : jeunesse, handicap, égalité femmes/hommes, migration, santé, etc.

  • Effectuer un suivi et produire des analyses comparatives des progrès des Etats en la matière : aujourd’hui les données européennes récoltées par la Commission ne couvrent pas le sans-abrisme ce qui rend cette problématique invisible.

  • Défendre les droits des personnes sans-abri, qui sont de plus en plus souvent violés dans les Etats membres. L’UE devrait agir pour les mettre en œuvre, ainsi que garantir les droits sociaux de tous les citoyens.

  • Mieux intégrer la lutte contre le sans-abrisme dans les fonds structurels européens car elle y est insuffisamment présente et identifiée.

Vous pouvez relayer la campagne avec le hashtag #BeFairEU, et trouver davantage d’informations et les actus de la campagne sur le blog dédié : https://befaireurope.wordpress.com/

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte