Pour un budget européen en faveur des plus démuni-e-s

Le 2 mai la Commission européenne a annoncé ses propositions budgétaires pour la période 2021 – 2027. Celles-ci ont lieu dans un contexte de pression à la baisse pour deux raisons. D’abord, la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne a généré un « trou » budgétaire estimé à plus de 10 milliards d’euros. Ensuite, le regain d’euroscepticisme en Europe et les politiques d’austérité n’incitent pas les Etats à contribuer davantage à ce budget.

C’est pourtant un budget en hausse qu’a présenté la Commission Juncker, avec pour ambition de relever de nouveaux défis, dont ceux de l’accueil des réfugiés, du réchauffement climatique et de la défense. Ces nouvelles dépenses sont censées être compensées par des contributions plus importantes de la part des Etats ainsi que la réduction de deux politiques : la Politique Agricole Commune et la politique de cohésion. Cette dernière vise à favoriser le développement économique et social de l’Union tout en réduisant les inégalités en son sein. Elle se concrétise par le déploiement des fonds structurels : Fonds Social Européen, Fonds Européen pour le Développement Régional, etc.

Alors que les débats s’engagent au sein des institutions et entre Etats européens autour de ce budget, la Fédération des acteurs de la solidarité, conjointement avec les adhérents de la FEANTSAFEANTSAFédération Européenne des Associations Nationales Travaillant avec les Sans-Abri en France et le Collectif des Associations Unies, publie un document de positionnement sur la politique de cohésion pour demander une politique de cohésion préservée et qui réponde mieux aux besoins des plus démunis, notamment des personnes sans-abri. La politique de cohésion pourrait davantage être mise à contribution des politiques d’investissement social des Etats, comme C’est déjà le cas en matière d’insertion par l’activité économique en France. Les fonds structurels pourraient notamment financer en partie le déploiement du Logement d’abord. Les associations souhaitent également davantage de simplicité dans la gestion de ces fonds, qui sont malheureusement trop souvent synonyme de difficultés supplémentaires pour les associations, notamment lorsqu’elles sont de taille modeste.

Cliquez ici pour lire le document en entier

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte