Un chez soi d’abord : lancement de l’expérimentation à Paris

Initié en 2009 par les Ministres en charge de la santé et du logement, Un chez soi d’abord  est un programme expérimental visant à offrir de nouvelles réponses à des personnes sans abri atteintes de problèmes psychiques sévères. Articulé avec un volet recherche, l’objectif est de favoriser une démarche de rétablissement dans le logement ordinaire avec un accompagnement pluridisciplinaire intensif. L'expérimentation débute cet été à Paris. 

L'interview de Jean-Marc Antoine, coordinateur du programme dans la capitale.

Lire la suite

ImprimerE-mail

En attendant le changement

La ministre en charge du Logement Cécile Duflot a joué ce matin la carte de la transparence avec les associations, expliquant comment les arbitrages budgétaires l'avaient conduite à devoir fermer la plupart des places d'hébergement hivernal malgré ses déclarations du 22 mai dernier.

Elle a réaffirmé sa volonté de trouver des solutions et de bâtir un plan quinquennal pour l’hébergement et l’accès au logement, visant à définir des objectifs, un calendrier et une méthode qui permettent de réouvrir des négociations budgétaires. Elle a également confirmé avoir confié au délégué interministériel pour l’hébergement et l’accès au logement (DIHALDIHALDélégation interministérielle à l'hébergement et à l'accès au logement) l'élaboration de ce plan quinquennal pour octobre, en entamant dès aujourd’hui un travail de concertation avec les associations. Celles-ci seront reçues par le délégué la semaine prochaine.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Suspendre la contractualisation : lettre à Cécile Duflot

120621_01Les associations de solidarité sont favorables à une démarche de contractualisation pluriannuelle avec l’Etat, permettant de bâtir des projets cohérents pour une meilleure prise en charge des publics. Néanmoins, au vu des difficultés ressenties sur le terrain, il leur paraît indispensable de suspendre la démarche de contractualisation engagée aujourd’hui, dans le secteur de l’hébergement, entre les associations et les services de l’Etat, pour en faire un bilan d’étape partagé et redéfinir ensemble son cadre méthodologique.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Elargissement des bénéficiaires du Fonds d'aide pour le relogement d'urgence (FARU)

Le fond d’aide pour le relogement d’urgence (FARU), initialement destiné à apporter un financement aux communes qui réalisent, soit le relogement de personnes occupant des locaux présentant un danger pour leur santé ou leur sécurité, soit les travaux interdisant l’accès à ces locaux dangereux, a fait l’objet de plusieurs modifications par une circulaire du 3 mai 2012.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte