Les Ateliers d’Adaptation à la Vie Active (AVA)

Structure de mise au travail de personnes en grande difficulté sociale, hébergées le plus souvent en CHRS, les AVA ne sont pas inscrits dans le champ de l’IAE, bien qu’ils soient à l’origine de la création du secteur. Leur souplesse les amènent à être parfois une première marche vers l’IAE, parfois un outil de diagnostic ou encore un outil d’accompagnement social, sans recherche d’accès à l’emploi à court-terme. Pour mieux cerner les différentes pratiques et les différents profils d’AVA et envisager l’avenir de ce dispositif parfois questionné, la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité a mené une enquête nationale en 2013. En 2012, la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité Franche-Comté avait mené avec l’appui du DLA sa propre enquête régionale.

Lire la suite

ImprimerE-mail

La participation des salariés en insertion

La participation des personnes à l’accompagnement qui leur est proposé est déterminante pour la qualité de cet accompagnement. Cette conviction forte portée par la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité dans son projet fédéral fait écho aux notions de dialogue social et de droit du travail lorsque l’on se situe dans l’IAE. Par une enquête réalisée en 2012, la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité a voulu savoir comment ses adhérents se positionnaient sur ces différents aspects de la participation, sur lequel ils s’appuyaient pour mettre en place cette démarche participative dans leur structure. Une enquête qui a fait apparaître des questionnements plus complets sur l’organisation du travail en général et le rôle que doit jouer l’IAE et la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité auprès des pratiques du monde de l’entreprise.

Lire la suite

ImprimerE-mail

L’accès des personnes sous main de justice à l’IAE

Créée notamment pour trouver des solutions d’hébergement aux personnes sortant de prison, la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité défend depuis l’accès au droit du travail pour les personnes en détention, considérant que les conditions de mise au travail aujourd’hui de ces personnes sont insuffisantes et ne servent pas suffisamment leur projet de réinsertion. La FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité souhaite également que les personnes sous main de justice, dans le cadre des aménagements de peine notamment, puissent bénéficier, comme toute personne éloignée de l’emploi, des solutions de l’IAE. Pour alimenter cette réflexion et voir également comment soutenir le réseau dans cette démarche, la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité a réalisé en 2012 une enquête sur cette thématique.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte