Difficultés d'accès aux soins : témoignages

La Fédération publie une première synthèse des résultats de son observatoire santé solidarité, qui met à jour un certain nombre de témoignages de travailleurs sociaux qui ont accompagné des personnes ayant été victimes de refus de soins en 2017.

dessinsite

© Eric Appéré

Il apparaît que les personnes en situation de précarité subissent des refus de soins directs, liés à la nature de leur couverture maladie, au refus de la dispense d’avance des frais, à l’indisponibilité de l’interprétariat ; ou indirects, comme l’orientation répétée et abusive vers un autre médecin, l’indisponibilité ou l’éloignement des équipements de santé.

Dans l’attente de la décision du Défenseur des droits sur la saisine qu’elle a effectuée en janvier 2017,  la Fédération continue de travailler de concert avec les professionnels de santé pour permettre un accès digne de toutes et de tous aux soins.

Pour la Fédération, tout le monde devrait pouvoir obtenir un rendez-vous médical dans un délai raisonnable, quelle que soit sa situation sociale. Cet objectif, essentiel pour la dignité et l’émancipation des personnes est aussi un véritable enjeu de santé publique, réalisable que si des moyens supplémentaires sont affectés à des dispositifs qui ont fait leur preuve, et si les acteurs sociaux, médico-sociaux et sanitaires travaillent de concert, en lien avec les personnes accompagnées.

Pour lire la synthèse, cliquez ici

Rappel :

Alors que des dispositifs ont été mis en place pour contribuer à rendre universel l’accès à la santé (protection universelle maladie - PUMaPUMaProtection Universelle Maladie, couverture maladie universelle complémentaire - CMUCMUCouverture Maladie Universel-C, aide à la complémentaire santé - ACSACSAide au paiement d'une complémentaire santé, aide médicale de l’État - AMEAMEAide médicale de l'État), la complexité du système et les pratiques de certains professionnels de santé freinent encore l’accès aux droits et aux soins de nombreuses personnes.
Dans le même temps, une sous-utilisation des actions de recours a également été constatée, due à un manque d’information et à la complexité des procédures.
Pour remédier à ce phénomène, la Fédération des acteurs de la solidarité et la Fédération des acteurs de la solidarité Occitanie ont créé un outil de signalement, l’Observatoire santé Solidarité, destiné à mieux qualifier et quantifier ces situations dites de « refus de soin ».
Cet outil, rempli par la personne directement impactée ou avec l’aide d’une personne tierce n’a pas vocation à se substituer aux procédures classiques de recours et n’a en aucun cas pour objectif d’identifier nommément les professionnels de santé. Il doit plutôt permettre de pointer les difficultés d’accès aux droits et aux soins des personnes en situation de précarité,les dysfonctionnements qui peuvent exister à un échelon territorial, et ce, toujours dans une optique d’amélioration des rapports usagers/professionnels du système de santé.
Ces témoignages ont été anonymisés pour garantir la confidentialité des répondants.A chaque fois sont précisés la couverture maladie de la personne qui a vécu la difficulté, l’organisme/la spécialité professionnelle concernée et le nom de la
grande région où le dysfonctionnement a eu lieu.

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte