Quelles orientations stratégiques des ARS pour 2013 ?

Créé en 2012, le fonds d’intervention régionale (FIR) vise à donner plus de souplesse dans la gestion des crédits des ARSARSAgence Régionale de Santé.  Une circulaire récemment publiée vient fixer les orientations nationales pour 2013 sur lesquelles les ARSARSAgence Régionale de Santé doivent se référer pour financer leurs actions. Les ARSARSAgence Régionale de Santé ont donc une latitude de  réallocation de ces crédits selon leurs priorités régionales.  Cette délégation de crédits doit être notamment l’occasion d’orienter les crédits sur les Programmes Régionaux pour l’accès à la prévention et aux soins (PRAPS) élaborés dans chaque ARSARSAgence Régionale de Santé.

Lire la suite

ImprimerE-mail

CP - Proposition de loi pour favoriser l'accès aux soins et lutter contre le refus de soins : des réponses simples et efficaces

De plus en plus de personnes en France déclarent avoir renoncé ou reporté des soins en raison de leur coût trop élevé. En novembre 2012, un sondage de l’IFOP constatait ainsi que 42% des Français avaient déjà renoncé aux soins chez un spécialiste en raison d’un coût élevé. Par ailleurs, lorsqu’elles n’y renoncent pas, certaines populations déjà fragilisées dans leur accès aux soins se voient encore aujourd’hui opposer un refus de soins. Ces refus explicites ou déguisés qui laissent la personne malade sans réponse, peuvent avoir des conséquences lourdes, individuellement pour la santé des personnes directement concernées pouvant voir aggraver leur état de santé, et collectivement, les soins engagés tardivement alourdissant la charge pour l’assurance maladie.

La FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité une proposition de loi présentée par la Sénatrice Aline Archimbaud. Son objectif : rendre concrètes et effectives des mesures visant à favoriser l’accès aux soins et lutter contre les refus de soins.

ImprimerE-mail

Le plan quinquennal et la santé, analyse

Chacune des trois parties de ce plan quinquennal comporte un volet santé. Si globalement, les mesures de ce plan vont dans le bon sens, on constate cependant la prédominance d’une approche en termes d’accès aux soins, la logique de prévention étant partielle. Les mesures sont principalement ciblées sur les personnes en situation de pauvreté voire d’exclusion, au détriment d’une approche plus globale des politiques de santé ce qui, pourtant serait davantage de nature à lutter, à terme, de façon structurelle contre les inégalités.

 

Lire la suite

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte