Référent de parcours : l'expérimentation est lancée dans quatre départements

Prévue par le plan d’action en faveur du travail social et du développement social, la mise en place d’un référent de parcours chargé, sur mandat de la personne, de coordonner les différentes interventions sociales, va faire l’objet d’une expérimentation tout au long de l’année 2017.

Sous la présidence de François Soulage (chargé du suivi du plan d’action en faveur du travail social et du développement social), le groupe de travail, composé de représentants des départements de France, de la CNAF, de la MSA, de l’UNCASS, de l’ANAS, de l’UNIOPSS, de l’ANDASS, de la Fédération des acteurs de la solidarité, de la DGCSDGCSDirection Générale de La Cohésion Sociale et du ministère, a élaboré un cahier des charges pour l’expérimentation qui a servi de support à l’appel à candidatures qui a été transmis à l’ensemble des départements au mois de juillet 2016. En décembre, les quatre départements retenus sont venus présenter leurs projets lançant ainsi l’expérimentation.

Les quatre départements retenus pour cette expérimentation, le Pas-de-Calais, Paris, l’Ariège, et le Bas-Rhin ont été choisis car ils sont représentatifs de la diversité des territoires, zone urbaine, zone rurale, iimplantation géographique Nord/Sud et spécificité du département de Paris.

Si le public visé par l’expérimentation est assez large « des personnes en grande difficulté, avec une situation complexe et une juxtaposition des accompagnements », chaque département peut faire porter l’expérimentation sur des publics spécifiques. Pour garantir la conformité de l’expérimentation au cahier des charges, une évaluation sera conduite tout au long de l’expérimentation par le cabinet Eurogroupe. L’association des personnes accompagnées à toutes les phases du projet sera particulièrement observée.

 

Le département de l’Ariège s’appuie sur le pacte territorial d’insertion et vise plus spécialement les personnes éloignées de l’emploi. L’action sera présentée aux différents acteurs à la mi-janvier. Il est prévu que quatre travailleurs sociaux soient positionnés sur cette mission.

Personne référente : Mme Christine SEVERIN Directrice de l’A.D.S. (Actions Pour Le Développement Social) - tél 05.61.02.09.80

Voir le projet du département de l’Ariège...

 

Le département de Paris s’appuie sur la démarche du « pacte parisien de lutte contre la grande exclusion » dont l'un des axes de travail porte sur le référent personnel.

3 objectifs :

  • mettre la personne au cœur et l’aider à comprendre qui fait quoi et comment ;
  • comment mettre en place la loi 2002/02 et faire monter les professionnels en compétences ;
  • comment accompagner l’utilisation du numérique (en particulier autour du coffre-fort numérique).

Les arrondissements concernés sont les 13e pour les personnes domiciliés et le 11e pour les non domiciliés. Un partenariat varié santé mentale, CHRSCHRSCentre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale, service social hospitalier, SAMSA, les maraudes, les missions locales, le service social scolaire, l’IAEIAEInsertion par l'Activité Économique … 16 services et 48 professionnels sont concernés par l’expérimentation. Les personnes accompagnées sont également associées 10 d’entre elles sont aujourd’hui parties prenantes de l’expérimentation selon des méthodes participatives.

Personne référente : Véronique HUBER

Voir le projet du département de Paris...

 

Le département du Pas-de-Calais mène d’autres travaux et expérimentations qui visent à améliorer l’accueil du public et la promotion d’une démarche d’organisation en pôle.

Le situations complexes sont en augmentation, en particulier pour les couples avec enfants bénéficiaires du RSARSARevenu de solidarité active at les familles monoparentales. C’est sur ce public que portera l’expérimentation.

Quatre territoires, une équipe par territoire, et des représentants des personnes accompagnées.

Personnes référentes :
Géraldine Botte, chef du service du développement social 03 21 21 65 29
Annick Genty, directrice du développement des solidarités 03 21 21 65 00 / 06 30 58 22 63

Voir le projet du département du Pas-de-Calais...

 

Le département du Bas-Rhin quant à lui souhaite coordonner les actions,décloisonner les accompagnements et sortir des dispositifs en silo.

Les personnes ayant des situations complexes avec plus d’1 intervenant social seront concernées par l’expérimentation qui se déroulera sur 3 territoires. Une gouvernance de projet est prévue avec les partenaires locaux CAF, CCAS,  des associations et des personnes accompagnées.

Personne référente : Estelle BURGUN, Directrice de la Mission Action Sociale de Proximité

Voir le projet du département du Bas-Rhin...

 

Pour que la Fédération des acteurs de la solidarité soit associée à cette expérimentation, n’hésitez pas à contacter les personnes en charge de ce projet dans chaque département.

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte