Prolongation de l’expérimentation "référent de parcours"

La mesure n°5 du Plan d’action en faveur du travail social et du développement social prévoit la mise en place d’un référent de parcours. L’expérimentation, lancée au début de l’année 2017 (voir l'article sur le sujet) devait prendre fin en décembre 2017 mais elle vient d'être prolongée jusqu’en avril 2018.


Le référent de parcours est un  travailleur social dont la mission est de coordonner l’ensemble des actions d’intervention sociale d’une personne accompagnée,  en accord avec elle et en lien avec l’ensemble des intervenants sociaux susceptibles de l’accompagner. L’objectif étant d’assurer aux personnes accompagnées un parcours d’insertion le plus global et le plus cohérent possible.

Quatre départements (Ariège, Bas-Rhin, Paris, Pas-de-Calais) expérimentent cette mesure, sous la présidence de François Soulage, chargé du suivi du plan d’action en faveur du travail social et du développement social. L’expérimentation est pilotée par la DGCSDGCSDirection Générale de La Cohésion Sociale (Direction générale de la cohésion sociale) en partenariat avec l’ADF (Assemblée des départements de France) et l’ANDASS (Association nationale des directeurs d'action sociale et de santé des Conseils Généraux des Départements et des Métropoles). Les Conseils départementaux en assurent la mise en œuvre. La Fédération des acteurs de la solidarité fait partie du groupe de travail  chargé du suivi de l’expérimentation, composé par ailleurs de  représentants des départements de France, de la CNAF, de la MSA, de l’UNCASS, de l’ANAS, de l’UNIOPSS et du CNPA. Les personnes accompagnées sont bien sûr associées à toutes les phases du projet et dans chaque département « expérimentateur ». Enfin, pour garantir la conformité de l’expérimentation au cahier des charges, une évaluation est conduite par le cabinet Eurogroupe.

Chaque département s’approprie la mesure d’une manière différente et complémentaire. Pour certains d'entre eux, le référent de parcours facilite et/ou renforce le travail partenarial en permettant une meilleure connaissance entre les acteurs et un travail mieux coordonné. A titre d’exemple, le département du Pas-de-Calais organise des commissions partenariales entre une famille et les différents acteurs sociaux avec lesquels elle travaille. Cela permet à chaque acteur d’apprendre à se connaître, d’échanger leurs coordonnées et de définir le rôle de chacun.

Le référent de parcours permet de valoriser les compétences de la personne accompagnée puisque celle-ci devient un partenaire à part entière dans l’accompagnement social.

Il est à noter que certains freins subsistent encore, notamment sur la difficulté de mobiliser l’ensemble des partenaires qui ne sont pas toujours présents lors des commissions notamment.

Pour plus d’information sur chacun des départements (voir les PowerPoint) :
Département de l’Ariège
Département du Bas-Rhin
Département du Pas de Calais
Département de Paris

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte