Projet de loi Besson sur l'immigration : le risque du soupçon généralisé

"Mauvais français"Alors que le Parlement européen vient d'adopter une résolution demandant à la France de «suspendre immédiatement toutes les expulsions de Roms» et qu'il «s'inquiète vivement de la rhétorique provocatrice et ouvertement discriminatoire» adoptée par le gouvernement français, celui-ci a clairement décidé de maintenir le cap de sa politique de discrimination à l'égard des Roms en particulier, et des étrangers en général.

Lire la suite

Attaques contre l'Aide médicale d'Etat : l'opposition des associations

Le durcissement de la politique se poursuit à l'égard des populations immigrées, avec pour nouveau cheval de bataille la volonté du gouvernement et de certains parlementaires de faire payer 30 euros pour bénéficier de l'Aide médicale Etat (AMEAMEAide médicale de l'État), voire d'en limiter les soins couverts aux seules urgences.

Lire la suite

L'inquiétude des structures d'hébergement et des travailleurs sociaux

Mesures sécuritaires à l'égard des Roms et des gens du voyage : la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité et la FNASAT-Gens du voyage (Fédération nationale des associations solidaires d'action avec les Tsiganes et les Gens du voyage) réagissent aux mesures annoncées mercredi 28 juillet par le gouvernement sur les gens du voyage et les Roms.

Lire la suite

Quatre grands réseaux rentrent en campagne pour sauver l'IAE

Les quatre grands réseaux de l'insertion par l'activité économique demandent un arbitrage politique autre que le rationnement des activités d'insertion en 2011. Une déclaration commune  a été remise en ce sens aux ministres,  une campagne de mobilisation de tous les élus est lancée conjointement par ces 4 grands réseaux pour durer jusqu'à l'adoption finale du budget 2011.

Lire la suite

Chantier de la refondation : le Collectif des associations unies alerte le gouvernement

nuit_solidaire.jpgLe Chantier de refondation du dispositif d'hébergement et d'accès au logement s'inscrit dans une dynamique pragmatique et volontariste de moyen terme (« que d'ici deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir ») dont l'ambition semble être aujourd'hui perdue de vue. Le Collectif des associations unies alerte le gouvernement sur un certain nombre d'inquiétude qui leur font craindre aujourd'hui l'échec de la Refondation en cours.

Lire la suite

Connectez-vous à votre compte