[RSA] Département du Nord : Une place pour les réseaux au sein de l’équipe pluridisciplinaire départementale !

petit bonhommeSuite à l’interpellation des réseaux relative à la mise en œuvre de la politique des droits et devoirs des allocataires du RSARSARevenu de solidarité active, le Président du Conseil départemental du Nord, Jean-René Lecerf, a donné une suite positive à notre demande d’intégrer l’équipe pluridisciplinaire départementale afin d’assurer la représentation des structures accompagnant les allocataires du RSARSARevenu de solidarité active.

Siègeront comme titulaires la Fédération des centres sociaux Nord Pas-de-Calais et l’Uriopss Nord Pas-de-Calais

Siègeront comme suppléants la Fédération des acteurs de la solidarité Hauts-de-France et l’Inter-réseaux 59-62

Cette décision est une réelle avancée et répond à notre collective d’y être davantage associés.

ImprimerE-mail

ETAIE : Une formation-action diplômante à destination des encadrants techniques en poste

ETAIE : Une formation-action diplômante à destination des encadrants techniques en poste!

VENEZ DECOUVRIR LA FORMATION AVANT L’OUVERTURE DES INSCRIPTIONS 2018 !

Intéressé ? Participez à l’un des temps d’information !

  • Jeudi 22 mars de 10h à 12h à ARRAS
  • Lundi 16 avril de 10h à 12h à VALENCIENNES
  • Lundi 23 avril de 10h à 12h à AMIENS
  • Vendredi  27 avril de 15h à 17h à LILLE

(Les adresses exactes seront transmises après votre inscription)

Pour participer merci d’obligatoirement vous inscrire à une rencontre de présentation : cliquez-ici

Ou copier dans votre navigateur de recherche le lien suivant : https://goo.gl/forms/hgodZ0jpOGlCjbmh2

 

POURQUOI CHOISIR ETAIE ?

UNE PLUS-VALUE POUR L’ENCADRANT…

  • Pour se construire une identité professionnelle.
  • Pour développer et renforcer ses compétences relationnelles, techniques et organisationnelles.
  • Pour obtenir un titre professionnel de niveau IV.
  • Pour participer au perfectionnement du projet de la structure

… UNE OPPORTUNITE POUR LA SIAE

  • Pour améliorer la qualité des parcours d’insertion 
  • Pour améliorer la professionnalisation de la SIAE par la montée en compétences des encadrants
  • Pour profiter de l’expertise de l’ensemble des réseaux de l’IAEIAEInsertion par l'Activité Économique de la région

 

UNE ALTERNANCE INTEGRATIVE S’APPUYANT SUR LES PRATIQUES PROFESSIONNELLES

Etaie2

 

LA FORMATION ETAIE C’EST AUSSI : 150 encadrants formés en région Hauts-de-France ! 

Etaie3« Avant de faire cette formation, j’exerçais sans réfléchir, sans grand intérêt… Aujourd’hui, je me sens encadrant et mes propositions et outils font évoluer la structure »

 « Nous continuons à développer de nouveaux outils pour améliorer la qualité des parcours dans notre structure »

« J’étais agent de sécurité… Les effets se font en plusieurs étapes et longtemps après la formation : dans un premier temps, j’ai réfléchi à mon rôle et remis en question mes pratiques, dans un 2ème temps j’ai échangé avec le directeur adjoint et donné mes points de vue, proposé des actions, dans un 3ème temps, j’ai vu l’évolution de la structure »

« Nous sommes 3 à avoir le diplôme ETAIE dans ma structure et les résultats sont passés de 30% à 70% »

 

Etaie4« Permet aux encadrants recrutés sur des compétences techniques de découvrir la spécificité IAEIAEInsertion par l'Activité Économique. Demande une implication forte de toute l’équipe SIAE mais les retombées sont là : implication en réunions d’équipe, renforcement de la coordination en interne, contribution au développement économique, à la qualité des parcours … »

« Nous avons engagé toute notre équipe d’encadrants sur plusieurs années … Souplesse du recrutement, parcours possibles sur plusieurs années… »

 

POUR LA SUITE ? ENTREZ DANS LA PROMOTION 2018 !

Echangeons autour de la formation et ses modalités d’accès.

Contact :

Dominique CANHAN
Cadre pédagogique – ISL
Coordinatrice Hauts-de-France – Titre ETAIE FAS
Tel : 03 62 53 99 33
E-mail :
Etaie5

pdf Télécharger la plaquette de présentation de la formation ETAIE

ImprimerE-mail

Contrats aidés - La rencontre des réseaux avec le Préfet de Région…

La rencontre des réseaux avec le Préfet de Région…

La Fédération des acteurs de la solidarité, l’URIOPSS, l’APF et l’URCS (centres sociaux) ont rencontré le Préfet de Région, accompagné de la DIRECCTE et de la DRJSCSDRJSCSDirection Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale le 19 octobre dernier, de manière à partager leurs inquiétudes concernant le gel des contrats aidés.

La Fédération s’est appuyée sur les retours de l’enquête lancée auprès de ces adhérents. (Pour retrouver l’enquête : cliquer ici

Le Préfet a insisté sur le manque de marge de manœuvre et un retour à l’éthique de la politique des contrats aidés : une finalité d’insertion par le travail.

De manière à optimiser l’enveloppe de la région les services de l’Etat ont :

-       Baissé le taux de prise en charge à 50% pour permettre un nombre de CAE plus élevés.

-       Mis en place l’animation sur chaque département d’une cellule de suivi par le Préfet de Département.

-       Renforcé les SPEL (services publics de l’emploi locaux) – animé par l’Etat et la Région, ces instances devraient permettre, sur des circuits cours, de mettre en correspondance les emplois recherchés avec les offres à pourvoir sur le territoire tout en activant des leviers « formation » pour conforter le profil des demandeurs d’emploi.

èSur ce point, nous avons demandé à pouvoir être localement présent dans ces instances. La DIRECCTE nous soutiendra sur ce point, et la Fédération sollicitera chaque SPEL en ce sens.

èLa même instance existe au niveau régional : SPER. Les services de l’Etat vont réfléchir à associer les têtes de réseaux.

-       Orienté vers d’autres dispositifs : apprentissage, contrat de professionnalisation, IAEIAEInsertion par l'Activité Économique, GEIQ, plans de formation, services civiques… et les préparations opérationnelles à l’emploi (immersions par exemple). 

èSur ce point, nous avons précisé que les publics les plus éloignés accédaient peu à ces dispositifs, que l’accès à la formation n’était pas efficace pour les publics les plus éloignés de l’emploi, et qu’il manquerait des passerelles pour permettre à ces publics d’y accéder.

Le Préfet compte également sur les chantiers en région qui devraient, selon lui, permettre de développer des possibilités d’emploi : les JO de Paris, Lille Design. Sur ces aspects, nous sommes restés assez circonspects : les échéances étant lointaines et incertaines…

Nous avons précisé au Préfet que :

-       notre secteur était globalement un « bon élève » sur la question de l’éthique. Nous avons construit des parcours d’insertion pour les personnes, qui sont accompagnés certes sur l’accès à l’emploi mais également dans tous les freins psycho-sociaux auxquels ils peuvent être amenés à faire face.

-       Les missions portées par les personnes en contrats aidés concourraient de la qualité de l’accueil des publics les plus démunis, avec une véritable question d’utilité sociale (les CAE étant principalement dans notre secteur sur des missions d’accueil et de support). Le non renouvellement de ces postes impacteraient également la qualité de l’accueil dans les structures.

Enveloppe pour 2018 : prévisions autour de 17 à 20 000 contrats. De nouvelles règles autour des engagements en termes de formation et d’accompagnement vers l’emploi seront réaffirmées.

En synthèse :

-       les marges de manœuvre en région sur le volume des contrats aidés encore disponibles sont quasi nulles.

-       Les perspectives pour 2018 ne sont guère plus réjouissantes.

-       Un prochain RDV avec les services de la DIRECCTE et de la DRJSCSDRJSCSDirection Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale est prévu le 15 novembre prochain. Les réseaux associatifs, autour de LMA, travailleront à formuler de nouvelles propositions, davantage qualitatives…

-       Le lobbying de nos organisations nationales auprès des parlementaires reste donc une des dernières pistes d’action pour essayer de faire bouger les lignes avant le vote définitif de la loi de finances 2018.

… suivi de rencontres de travail avec les services.

Suite à la rencontre en Préfecture, le Préfet et les réseaux ont souhaité pouvoir continuer à mener une réflexion conjointe. Un rendez-vous de travail a donc eu lieu le 15 novembre et a réuni : la DIRECCTE, la DRJSCSDRJSCSDirection Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale, la Fédération des acteurs de la solidarité, l’URIOPSS, l’Union Régionale des Centres Sociaux, Le Mouvement Associatif.

Les réseaux ont proposé aux services de l’Etat de travailler conjointement autour de 3 axes :

-       L’adéquation des dispositifs aux personnes : les besoins des personnes trouveront ils réponse dans les autres dispositifs d’accès à l’emploi existants et évoqués par l’Etat ?

-       La formation et son adaptation aux problématiques des personnes les plus éloignées de l’emploi.

-       L’accompagnement du secteur associatif dans sa fonction d’employeur.

ImprimerE-mail

Coordonnées

Fédération des acteurs de la solidarité
Hauts-de-France (siège social)

Les courriers postaux sont à envoyer au siège

199 - 201 rue Colbert
Centre Vauban - Bâtiment Lille - 2ème étage
59000 LILLE
☎ 03 20 06 15 06
☏ fax 03 20 08 63 34

www.facebook.com/fnarsnpdc

Permanence à Amiens

GRIEP / ESSpace Amiens
Parc de Beauvillé / 21 rue François Genin
80000 AMIENS

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de la Fédération des Hauts-de-France en cliquant ici.

Archives

Connectez-vous à votre compte