Rapport du CNLE sur la participation des personnes en situation de pauvreté et d’exclusion à l’élaboration des politiques publiques

Guides

111027_1Le groupe de travail du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale (CNLE) a remis le 21 avril à Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités et de la cohésion sociale son rapport : "Recommandations pour améliorer la participation des personnes en situation de pauvreté et d’exclusion à l’élaboration, à la mise en œuvre et à l’évaluation des politiques publiques".

Le groupe de travail "Participation des personnes en situation de pauvreté ou d’exclusion sociale aux politiques qui les concernent", co-présidé par Matthieu Angotti, directeur général de la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité, et Bruno Groues, conseiller spécial du directeur général de l’UNIOPSS, était composé de 22 membres, représentant tous les collèges membres du CNLE : élus, associations, conseils et comités, partenaires sociaux, personnalités qualifiées, administrations... Au bout de quelques séances, il a été décidé d’associer aux travaux du groupe des personnes en situation de précarité, désignées par le du Conseil consultatif des personnes accueillies (CCPA).

 

Imprimer

Connectez-vous à votre compte