Baromètre 115 de décembre 2012

Les résultats du baromètre 115 hivernal de décembre 2012 publié par la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité montrent une légère baisse des demandes d’hébergement par rapport au mois de novembre 2012. Cependant, ce chiffre augmente par rapport à décembre 2011, signe d’une progression du nombre de personnes à la rue. En décembre 2012, sur un échantillon de 37 départements, encore plus de la moitié des demandes d’hébergement au 115 ne sont pas suivies de réponses positives. A quelques jours de la présentation du plan quinquennal, prévue le 21 janvier, la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité appelle legouvernement à mettre en place des réformes structurelles pour enrayer cette dégradation.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Baromètre estival 2012 - Vivement l'hiver ?

Malgré la volonté de la Ministre en charge du logement d’en finir avec la gestion saisonnière de l'hébergement, l’accueil des sans-abris se révèle une nouvelle fois défaillant cet été, plus encore qu’en hiver.  Les chiffres du 6e baromètre montrent que le 115,  pris entre une demande qui ne cesse de croître et des moyens en berne, ne répond positivement qu’une fois sur trois aux demandes d’hébergement qui lui sont faites.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Baromètre 115 - Synthèse hivernale 2011-2012

120513_02Le 5ème baromètre propose un bilan de la période hivernale, de novembre 2011 à mars 2012. Les  réponses apportées par les 115 aux demandes des personnes témoignent de l’échec de la politique de Refondation et du Logement d’abord : de nombreuses personnes demeurent contraintes de vivre à la rue, malgré les engagements du gouvernement sortant.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Baromètre 115 de février 2012 - Au printemps, fait-il si bon être dehors ?

Les résultats du 4e baromètre hivernal 115 témoignent à nouveau, s’il en était besoin, de la gestion au thermomètre du dispositif d’hébergement d’urgence. Face à la forte baisse des températures sur les premières semaines de février, des places sont ouvertes rapidement. Mais dès le climat plus clément, ces places sont immédiatement refermées. C’est cette même conception de l’hébergement d’urgence qui entraînera dans les semaines à venir, avec la fin de la période hivernale, la remise à la rue des personnes hébergées.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte