F, le magazine de la Fédération 

On déchiffre - Ma santé est un droit !

masanteundroit-1
© Julien Jaulin
Depuis des années, la Fédération développe son expertise sur l’accès à la prévention et aux soins des personnes en situation de précarité. En octobre 2017, elle a lancé une campagne intitulée « Ma santé est un droit » pour mobiliser son réseau autour des grands principes qu’elle défend et présenter ses outils à destination des personnes accueillies et accompagnées dans le réseau.

QUATRE MESSAGES FORTS POUR DÉFENDRE LES DROITS DES PERSONNES

Avoir accès à une couverture maladie, à un rendez-vous médical, être dispensé de l’avance des frais et être soigné près de chez soi sont les thèmes des quatre newsletters spéciales envoyées au réseau dans le cadre de la campagne « Ma santé est un droit ». Au moment de l’élaboration des budgets santé 2018 et de la rédaction de la Stratégie nationale de santé, il était déterminant de réaffirmer les grands principes portés par la Fédération : simplification des démarches administratives et intégration de l’aide médicale d’État pour que toutes les personnes aient accès à une couverture maladie, mise en oeuvre de la généralisation du tiers payant, lutte contre les déserts médicaux par la mise en place d’une politique volontariste de répartition de l’offre de soins et enfin, lutte contre les refus de soins dont usent encore certains professionnels de santé.

UN OBSERVATOIRE SANTÉ POUR RECENSER LES DIFFICULTÉS D’ACCÈS AUX DROITS ET AUX SOINS

La Fédération a lancé, depuis un an, un observatoire santé afin de recenser ces difficultés d’accès aux droits et aux soins. Les données recueillies depuis un an ont permis au siège et aux commissions santé de la Fédération en région d’informer notamment la Direction générale de la santé, les agences régionales de santé, les Caisses primaires d’assurance maladie, les ordres de médecins en espérant qu’ensuite, chaque acteur puisse agir pour faciliter l’accès aux soins des personnes précaires.Voici quelques exemples des situations évoquées par les personnes qui ont répondu à l‘enquête : refus de consultation en raison de la nature de la couverture maladie de la personne ou en raison de la barrière de la langue pour des personnes qui ne maîtrisent pas bien le français ; refus de dispense d’avance des frais pour des personnes pourtant éligibles au tiers payant car bénéficiaires de la CMUCMUCouverture Maladie Universel-C, de l’ACSACSAide au paiement d'une complémentaire santé ; refus d’élaborer des devis, sous prétexte que la personne n’aurait pas les moyens de payer ; refus de déplacement des services médicaux d’urgence comme SOS Médecins…

UNE AFFICHE POUR INFORMER LES PERSONNES DES RECOURS POSSIBLES

Les informations recensées via l’observatoire ne reflètent pas encore le nombre et la diversité des situations vécues. Afin de mieux faire connaître l’observatoire et les recours possibles, la Fédération met à la disposition de tous, des affiches à apposer dans l’ensemble des structures du réseau. Cette affiche comporte des carrés blancs pour inscrire les coordonnées des instances du territoire chargées d’accompagner les personnes dans leurs recours éventuels : le délégué du Défenseur des droits, le conciliateur CPAMCPAMCaisses primaires d’assurance maladie, le Président du Conseil de l’Ordre.

PERSPECTIVES

Les enjeux pour les prochaines semaines sont de taille : la Fédération continuera de porter l’ensemble de son plaidoyer au niveau national et local pour s’assurer que les agences régionales de santé (via les projets régionaux de santé), les DRJSCSDRJSCSDirection Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale et les collectivités locales prendront bien en compte l’impérieuse nécessité de faciliter l’accès aux droits et aux soins des plus démunis, en lien avec les professionnels de santé. La mise en oeuvre des propositions élaborées par les adhérents et les personnes accompagnées de la Fédération dépendent de choix politiques forts mais également de notre faculté à mobiliser la société civile sur les questions de solidarité. Le combat continue !

Marion Quach-Hong

ImprimerE-mail

S'ABONNER AU MAGAZINE

Abonnez-vous et recevez le nouveau numéro chaque trimestre.

Connectez-vous à votre compte