F, le magazine de la Fédération 

Grand angle/TÉMOIGNAGE - Khalil, 22 ans

gdangle-khalil1
© Julien Jaulin

DANS LE PROGRAMME JADE DU DÉFENSEUR
DES DROITS DEPUIS OCTOBRE 

« J’ai fait des études de droit, mais je ne me sentais pas à ma place. J’ai passé un entretien avec une association parce que je cherchais un service civique et on m’a parlé des JADE. L’idée de représenter une institution m’a plu et comme j’avais un intérêt pour le social j’ai lâché le droit. J’ai vécu tellement de choses dans l’univers familial que cela fait certainement ma force aujourd’hui. »

 « Je n’ai pas envie que les autres se retrouvent dans la même galère, surtout les enfants. Je n’ai pas envie qu’ils vivent ce que j’ai vécu. J’ai grandi dans un milieu social difficile, avec beaucoup de problèmes financiers. Ma mère a toujours travaillé en élevant ses enfants, et elle s’est retrouvée seule à devoir tout assumer après le divorce car mon père ne lui versait pas de pension. J’étais face aux galères de ma mère, avec un sentiment d’insécurité permanent. Ensuite elle a eu de gros problèmes de santé, elle était seule avec des enfants et 700 euros par mois… On a fait des crédits à la consommation, vécu des menaces d’huissier. J’avais beaucoup de problèmes à l’école, je ne pouvais pas étudier dans des conditions normales, j’étais très timide. Je ne connaissais pas le 119, ni le Défenseur sinon je les aurais appelés ! J’ai envie de dire aux enfants de ne pas se laisser avoir par cette vie-là. » ●

PROPOS RECUEILLIS PAR
Céline Figuière

ImprimerE-mail

S'ABONNER AU MAGAZINE

Abonnez-vous et recevez le nouveau numéro chaque trimestre.

Connectez-vous à votre compte