Habiter à côté des SDF. Représentations et attitudes face à la pauvreté

HabiterSDFLes personnes sans domicile sont des figures emblématiques de l’exclusion moderne. Faisant l’hypothèse que la perception et les attitudes à leur égard sont structurées autour d’une tension entre identification et altérité et entre désir de délégation et volonté de prise en charge, l’objectif de l’ouvrage est double. Il consiste d’abord à analyser le processus de construction de l’identité des personnes sans domicile aujourd’hui. Il a également pour but de comprendre ce qui se joue dans la coprésence et dans l’interaction entre les SDF et les autres usagers de l’espace public et plus spécifiquement ceux qui les rencontrent quotidiennement dans cet espace.

 « Habiter à côté des SDF » c’est être confronté à l’altérité, à la marginalité et aux inégalités sociales et économiques qu’ils représentent. En interrogeant les catégories « ordinaires » forgées par les « voisins » des sans-domiciles, il s’agit d’appréhender la façon dont ces personnes sont perçues et les types de réactions qu’elles suscitent : de la compassion, de la tolérance, de l’indifférence, du rejet, du mépris ? Ces attitudes, plus ou moins constantes et consistantes, sont révélatrices des ambivalences sociales à leur égard.

Le présent ouvrage présente les résultats d’un travail de recherche mené dans le cadre d’une thèse de doctorat, soutenue à l’EHESS en 2009.

L’enquête de terrain, ethnographique et statistique, a été réalisée auprès d’un échantillon de plus de 400 personnes vivant à proximité de structures d’accueil et d’hébergement d’urgence en Ile-de-France.

En savoir plus : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=42895 

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte