Une enquête de la FNARS pointe les dysfonctionnements du RSA

100707_2.jpgUn an après la mise en place du Revenu de Solidarités Actives (RSARSARevenu de solidarité active), la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité a lancé une enquête auprès des travailleurs sociaux du secteur associatif afin d'identifier les dysfonctionnements liés au RSARSARevenu de solidarité active.


Parmi les principaux résultats de l'enquête, 56 % des travailleurs sociaux déclarent des difficultés d'accompagnement par les référents uniques (ceux de Pôle Emploi notamment), pour les bénéficiaires du RSARSARevenu de solidarité active qui relèvent d'une obligation d'accompagnement

Qu'ils soient assistants sociaux, éducateurs, conseillers en économie sociale et familiale, etc., ils accueillent et accompagnent chacun entre 10 et 20 personnes en difficulté au sein des centres d'hébergement d'urgence, de réinsertion sociale, des structures de l'insertion par l'activité économique, et c'est à ce titre que nous avons jugé intéressant de les interroger sur le RSARSARevenu de solidarité active.

Les principaux résultats de l'enquête
- 35% des travailleurs sociaux ayant répondu à l'enquête constatent pour les personnes accompagnées bénéficiaires du RSARSARevenu de solidarité active la perte de certains droits connexes par rapport au RMI/API.
- 56 % des travailleurs sociaux ayant participé à notre enquête déclarent des difficultés d'accompagnement par les référents uniques (ceux de Pôle Emploi notamment), pour les bénéficiaires du RSARSARevenu de solidarité active qui relèvent d'une obligation d'accompagnement.
- 28% des travailleurs sociaux ayant participé à notre enquête observent même des ruptures d'accompagnement assez fréquentes, voire très fréquentes.
- 25% des travailleurs sociaux ayant répondu à notre enquête indiquent que les personnes accompagnées en activité rencontrent des difficultés pour l'ouverture du droit au RSARSARevenu de solidarité active
- 50% des travailleurs sociaux du secteur associatif de l'accueil, de l'hébergement et de l'insertion ayant répondu au questionnaire n'ont toujours pas été informés des modalités du dispositif local mis en place par leur conseil général.

 

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte