Quelles sont les réponses apportées aux personnes sans-abri pendant l'été ?

110725_contreenquete_01.jpg"Je n'arrive pas à croire que l'on ne trouve pas de solution", avait  déclaré le secrétaire d'Etat au logement Benoist Apparu à propos des sans-abri laissés à la rue, dans une interview au Parisien, le 20 juillet dernier.

Ce même jour, l'Observatoire de la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité a réalisé une enquête auprès des 115 sur un échantillon de 34 départements. Dans 2 cas sur 3, les réponses des 115 aux personnes qui les sollicitaient ont été négatives. Les familles avec enfants ont elles aussi reçu des réponses majoritairement négatives. Première cause invoquée : l'absence de places disponibles.

Si l'on ne prend en considération que les demandes exprimées le jour même auprès des 115, nous avons enregistré un total de 1.701 demandes. Parmi ces demandes du jour, 596 demandes ont donné lieu à un hébergement, soit 35%, et 1.105 ont été laissées sans solution, soit 65%. Les 115 de l'échantillon ont donc répondu négativement 2 fois sur 3.

 

  • Quelles sont les réponses apportées aux personnes sans abri pendant l'été ?

    L'enquête de l'Observatoire de la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité a été réalisée le 20 juillet 2011 .
    Elle a porté sur les 34 départements suivants : Aisne, Alpes-Maritimes, Ardennes, Ariège, Bouches-du-Rhône, Calvados, Charente, Côte d'Armor, Dordogne, Doubs, Drôme, Finistère, Haute-Garonne, Hérault, Ille et Vilaine, Indre et Loire, Jura, Loire Atlantique, Mayenne, Morbihan, Nièvre, Nord, Puy de Dôme, Pyrénées Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Orientales Rhône, Haute-Saône, Saône-et-Loire, Sarthe, Haute-Savoie, Yvelines, Vendée et Val-d'Oise.

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte