Guide pratique : Comment valoriser l’insertion sociale et professionnelle des SIAE ?

Guide pratique : Comment valoriser l’insertion sociale et professionnelle des SIAE ?La circulaire du 10 décembre 2008, relative aux nouvelles modalités de conventionnement des SIAE modifie considérablement les relations entre l'Etat et les acteurs de l'IAEIAEInsertion par l'Activité Économique. Voici un guide qui vous aidera à ne pas vous laisser enfermer dans une évaluation seulement "de l'effet emploi".

Contexte

La structure doit désormais présenter un projet d'insertion qui sert de base aux négociations financières entre la structure et l'Etat (voire éventuellement avec d'autres financeurs intéressés par la démarche). Ces négociations aboutissent à la fixation d'objectifs opérationnels d'activité et de résultat auxquels sont associés des indicateurs de contexte, d'activité et de résultat permettant d'apprécier les performances de la structure.

Parmi les indicateurs de résultat, la DGEFP a déterminé trois types de sorties "dynamiques" qui contribuent à construire l'objectif emploi : les sorties vers «l'emploi durable » et les sories « de transition » figurent comme les principales sources d'indicateurs pour évaluer l'efficacité de l'action des structures, ainsi que « les sorties positives » . Ces sorties positives laissent aux SIAE une petite marge de manœuvre, en prévoyant dans l'annexe 4 que les SIAE pourront proposer des types de sorties qu'elle souhaite voir intégrées dans cette catégorie.

 

Position de la FnarsFnarsAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité

Tout au long du Grenelle de l'insertion, la FnarsFnarsAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité a défendu différents principes, qui ne trouvent pas leurs traductions concrètes dans le plan de modernisation de l'IAEIAEInsertion par l'Activité Économique ou dont la mise en œuvre ne nous paraissent pas satisfaisants; notamment les deux points suivants :

- Nous ne pouvons pas accepter que le retour à l'emploi soit le principal indicateur de la loi de modernisation de l'IAEIAEInsertion par l'Activité Économique;

- L'IAEIAEInsertion par l'Activité Économique ne s'adresse pas simplement à des demandeurs d'emploi mais à des personnes rencontrant de multiples problèmes. Les services proposés par les structures IAEIAEInsertion par l'Activité Économique aux publics les plus en difficultés ne sont pas pris en compte à leur juste coût et à leur juste valeur.

Si la FnarsFnarsAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité a fait connaître ses désaccords de fond sur cette circulaire, il demeure que cette réforme des modalités de conventionnement peut et doit être une opportunité pour les SIAE d'expliciter à leurs partenaires ce qu'elles proposent, de justifier leurs modalités de fonctionnement et présenter les outils mobilisés pour remplir leurs missions. Ce faisant, elles pourront/devront réinterroger et valoriser leurs pratiques ou leur projet. Ainsi, en amenant les SIAE à décrire le plus précisément possible leur positionnement sur leur territoire, leur projet, le public accueilli, etc., la réforme peut participer à une responsabilisation et optimisation du fonctionnement des SIAE, aussi bien en interne qu'au niveau territorial (partenariats, synergies, passerelles, etc.).

Les SIAE, avec leurs partenaires, devront ainsi être en mesure de réaliser un diagnostic partagé de la réalité, des points forts et des points faibles (du territoire, des publics, de la structure...) afin de pouvoir négocier les objectifs et moyens dédiés aux structures.

La FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité a souhaité réaliser un guide pratique d'appui aux SIAE adhérentes, pour ne pas se laisser enfermer dans la seule évaluation de "l'effet emploi",et aider les adhérents :

- à la « mise en forme » : en leur fournissant des conseils pratiques pour que le temps consacré à ce travail de valorisation de leurs actions reste compatible  avec les autres contraintes qui pèsent sur leur activité.

- à la formalisation du « fond » : c'est-à-dire de leur projet d'insertion, en leur fournissant des éléments de réflexion afin qu'elles construisent leurs indicateurs et mesurent la marge de manœuvre dont elles disposent, qu'elles décrivent les actions menées et les résultats obtenus dans les différents champs où elles se situent (emploi, santé, logement, justice, etc), et qu'elles puissent donner aux financeurs/partenaires des indications plus précises que celles contenues dans la notice méthodologique qui accompagne le référentiel annexé à la circulaire de décembre 2008.


Ce guide est disponible sous le lien suivant  fnars_guidepratique_valoriser_insertion_sociale_et_socioprofessionnelle.pdf

 

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte