Grand angle/SUR LE TERRAIN - Rendez-vous sur Internet !

Créée en 1987, l’ADPEI fait le lien entre 1 200 salariés et 400 clients de la commune de Marseille.

« On est en train de sortir de l’obscurité ! » chuchote Youssef. Ce matin, il participe à l’atelier numérique proposé par l’ADPEI. Internet ? Une révélation. « Avant je n’osais même pas regarder l’écran, je pensais que c’était réservé à une élite. Mais, là, je découvre un univers magique d’actualités, on peut aller partout, dire n’importe quoi ! ». Youssef fait partie des 250 personnes formées cette année au numérique grâce aux ateliers de l’espace Adriatic. Cette salle informatique située en plein cœur de Marseille est ouverte chaque jour, gratuitement. Lancée en 2011, l’espace numérique de l’ADPEI fait partie intégrante du programme d’insertion de l’association départementale pour l’emploi intermédiaire. « Le numérique était important, maintenant il est incontournable. Mais s’il y a une démocratisation de l’outil, le véritable problème reste l’usage, savoir comment rechercher des informations, utiliser une boîte mail, être averti des risques », rappelle Issma Benkhaled, directrice de l’ADPEI. Créée en 1987, l’ADPEI fait le lien entre 1 200 salariés et 400 clients de la commune de Marseille. Les clients de l’Adpei sont issus à 70 % du milieu associatif et notamment du secteur social et médico-social. Qu’il s’agisse d’associations, d’entreprises, de collectivités ou de particuliers, ils ont recours aux personnes salariées mises à leur disposition pour des missions de  deux heures à 35 heures.  C’est de l’interim social. « On part de la problématique des salariés mais surtout de leurs compétences et on fait le lien avec le besoin de nos clients. Il n’y a pas de critères de sélection à l’entrée, il faut juste avoir l’autorisation de travailler en France », précise la directrice. Les salariés en interim ont entre 16 et 70 ans, et la plupart (70 %) ont un niveau égal à la sixième, mais disposent d’un savoir-faire technique. 

Aller vers l’autonomie 2.0
Fahad Said, intervenant social, est l’un des animateurs de l’espace numérique Adriatic. Aujourd’hui, il semble satisfait des avancées du groupe : « Il faut leur dire et leur répéter qu’ils en sont capables. On commence toujours par des recherches culturelles ou ludiques sur Internet, jamais par le monde professionnel. On peut passer du temps à chercher des recettes ou bien des vidéos sur Youtube. Ensuite, je leur apprends à créer leur adresse mail », explique-t-il. Une fois qu’ils auront suivi les 30 heures de formation au numérique, ils obtiendront un diplôme, le PIM (Passeport Internet Multimedia) puisque l’ADPEI est labellisée pour délivrer une attestation de compétence reconnue au niveau national par la délégation aux usages de l’internet. Le programme des ateliers change souvent, afin d’évoluer en parallèle des usages sur le web et de s’adapter aux besoins des personnes. Le fait de cumuler deux fonctions, animateur dans l’espace numérique et intervenant social à l’accueil RSARSARevenu de solidarité active, aide Fahad à repérer les manques au niveau informatique. Il voit aussi des évolutions quant à l’ergonomie des sites en ligne, de plus en plus accessibles, mais pas encore assez pour inclure tout le monde. « Je constate que certaines personnes ne demandent pas la prime d’activité simplement parce qu’elles n’ont pas d’adresse mail ! », rapporte-t-il. Il est également très préoccupé par la question de l’illettrisme, frein évident à la navigation sur Internet et aux démarches administratives en ligne. Mais l’ADPEI forme aussi les intervenants sociaux, parfois éloignés des usages du web. Sensibiliser les professionnels est devenu l’une des priorités de l’organisme de formation, eu égard à l’enjeu de la participation des personnes. Internet peut en effet les remettre dans une situation de dépendance vis-à-vis de l’intervenant social qui devient leur intermédiaire indispensable avec l’administration. Le but des ateliers est bien de voir Internet comme une opportunité, pour tous. 

Céline Figuière

 

ImprimerE-mail

Magazine

N°18 - Automne/Hiver 2017

f12-couv

Pauvreté des enfants : lutter aujourd'hui... Pour eux demain.

Télécharger le magazine...

N°17 - Été 2017

F17HD

Quelle inclusion numérique pour les plus pauvres ?

Télécharger le magazine...

N°16 - Printemps 2017

f12-couv

La solidarité, un vrai sujet de campagne

Télécharger le magazine...

 Tous les magazines...

Connectez-vous à votre compte