Résultats de l'enquête "Quel accompagnement des personnes victimes et auteures de violences conjugales ?"

La FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité a souhaité réinterroger les pratiques professionnelles et les approches des structures de son réseau sur les violences conjugales : la prise en charge et l’accompagnement des personnes, femmes et hommes, victimes et auteures de violences conjugales : prise en charge par les SIAO et les 115, la création des accueils de jour spécialisés, l’accueil et l’accompagnement des personnes, au sein des structures, les partenariats noués sur les territoires autour de ces violences et les réponses apportées par notre secteur.

L’objectif pour la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité est de dresser un état des lieux des pratiques sur les territoires, de recenser d’éventuelles pratiques innovantes, et d’identifier les leviers à impulser pour améliorer la prise en charge et l’accompagnement  de ces personnes, femmes et hommes. La matière récoltée via cette enquête (et celle portant sur les SIAO et personnes victimes de violences conjugales) servira également à réactualiser le positionnement de la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité sur l’accompagnement des personnes victimes de violences.

Bien que l’enquête ait voulu ouvrir le questionnement à toutes les situations de violences conjugales en évoquant le terme de « personnes », ont été principalement évoquées par les structures, les femmes victimes de violences conjugales.

L’enquête questionne les thématiques suivantes :

  • La définition de violences conjugales
  • Les publics accueillis
  • L’orientation des personnes vers les structures
  • Les réseaux « victimes de violences conjugales » sur tes territoires
  • L’accueil et l’accompagnement des personnes victimes de violences conjugales dans les structures
  • L’accompagnement des personnes auteures de violences conjugales
  • Le positionnement des structures sur les violences conjugales

Quelques résultats

Sur les 143 structures répondantes :

  •  81% des établissements accueillent des personnes victimes de violences conjugales et 42 % accueillent des personnes auteures de violences conjugales ;
  •  75% des structures citent le SIAO comme premier service orienteur des personnes victimes de violences ; 50% pour les auteurs. 62% des structures en disposant pas d’un protocole avec el SIAO ;
  •  76,2%  des structures identifient un réseau « victimes de violences conjugales » sur leur territoire ;
  •  Seules 54% des structures déclarent assurer un accueil immédiat aux personnes victimes de violences conjugales ;
  •  Le repérage des violences est un élément essentiel pour 70% des structures ;
  • 60% des structures interrogées ont entamé une réflexion sur les violences conjugales et 38% spécifiquement sur l’accueil d’homme victimes de violences conjugales.

Les principales propositions des structures portent sur :

  • le manque de moyens pour développer des actions  pérennes adaptées aux besoins identifiées sur els territoire ;
  • la nécessité de se former au repérage et à l’accompagnement des personnes victimes de violences conjugales mais aussi des auteures ;
  • le développement des partenariats sur les territoires autour de ces problématiques.

Télécharger les résultats de l'enquête...

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte