Prostitution des mineur.e.s et des jeunes : se mobiliser pour mieux prévenir et accompagner

Depuis quelques années, la prostitution des enfants et des jeunes apparaît davantage dans le débat public, au détour de faits d’actualité, de documentaires, de films et de l’interpellation d’acteurs spécialisés. Les acteurs associatifs au contact des personnes en situation de prostitution sont formels : les mineur-e-s en situation de prostitution sont de plus en plus nombreux-ses, et leur âge ne cesse de diminuer.

La plupart des personnes majeures qu’ils accompagnent affirment être entrées dans la prostitution étant mineur-e-s. La loi de 2002 sur l’autorité parentale établit qu’un enfant en situation de prostitution est un enfant en danger. La loi du 13 avril 2016 prévoit qu’une politique de prévention doit être menée auprès de tou-te-s les jeunes en matière de prostitution. Pourtant la réponse politique apportée à cette question reste très faible, tant sur le plan de la prévention que de la détection et de l’accompagnement des enfants et des jeunes confronté-e-s à la prostitution.

La Fédération des acteurs de la solidarité a donc décidé d’engager un travail de concertation et d’interpellation autour de cette problématique, afin de construire, avec les acteurs en lien avec les acteurs concernés, une analyse commune et des propositions.

Tout au long de ce travail nous avons souhaité diffuser de courtes vidéos permettant de capturer l’essentiel du message des acteurs rencontrées.

Trouvez ci-dessous la première vidéo avec Armelle Le Bigot-Macaux, présidente de Agir Contre la Prostitution des Enfants (ACPE).

ImprimerE-mail

Connectez-vous à votre compte