Des conditions d’accueil indignes pour les personnes en grande exclusion en Ile-de-France s’organisent !

L’Etat annonce pour la région francilienne une coupe de 9% pour l’ensemble des budgets des associations qui accueillent les personnes les plus fragiles, (maraudes, accueils de jour, centres d’hébergement d’urgence, …) ce qui représente près de 80 millions d’euros.

Cette réductionbudgétaire drastique inédite est incompréhensible et incompatible avec la situation sociale actuelle de la montée de la précarité en Ile-de-France.

Cette baisse va engendrer de fortes tensions, notamment pour l’accès aux besoins primaires des populations en situation de grande précarité sur l’ensemble territoire francilien, et briser des parcours d’inclusion sociale et professionnelle entamés par les personnes et accompagnés par les associations.

En effet, cette coupe budgétaire, annoncée seulement fin mars, et applicable pour l’ensemble de l’année 2018, laisse redouter de nombreuses conséquences :

  • La suppression de services proposés aux personnes. Les associations devront effectuer des arbitrages budgétaires au détriment de certaines prestations et de besoins primaires tels que l’alimentation, …
  • La restriction du travail social, de l'accompagnement qualitatif des personnes, de l’expertise et de cette part humaine apportée par les associations auprès des plus fragiles,
  • La mise en faillite de certaines structures qui ne pourront pas faire face à une telle baisse. Ce seront alors leurs publics qui viendront augmenter le nombre d’êtres humains contraints de vivre à la rue et qui ne bénéficieront plus d’un repas, d’une douche au quotidien, …

Alors que le logement d’abord est la politique affichée du gouvernement, Bercy oublie qu’en IdF le logement manque dramatiquement. De plus, les mesures concrètes qui nous sont proposées handicapent les possibilités de construction de logement et fragilisent le secteur de l’hébergement.

La Fédération des Acteurs de la Solidarité Ile-de-France s’alarme des conséquences de ces annonces budgétaires  et dénonce le choix  fait par l’Etat de sacrifier les actions de solidarité pour  nos concitoyens les plus précaires !

Contact presse : Arthur ANANE, Président,  Isabelle MEDOU-MARERE, Directrice régionale

01 43 15 80 10,  

ImprimerE-mail

Coordonnées

Fédération des acteurs de la solidarité Ile-de-France

82, avenue Denfert-Rochereau
75014 Paris

☎ 01 43 15 80 10
☏ fax 01 43 15 80 19

 f  IdF sur facebook

pdfPlaquette Fédération des Acteurs de la Solidarité Ile-de-France

Plus d'informations...

Connectez-vous à votre compte