Positionnement de la FNARS Ile de France sur le dispositif francilien d'hébergement et d'accompagnement des migrants

Hébergement position

La configuration de l’hébergement d’urgence et de l’hébergement des demandeurs d’asile a connu en France des mutations visant à répondre aux situations d’urgence liées à l’augmentation des flux migratoires sur le territoire (campements de rue en Ile-de-France, bidonville de Calais…).

Ces évolutions se sont principalement traduites en Ile-de-France par la mise en place d’un dispositif spécifique d’hébergement et d’accompagnement des migrants primo-arrivants sous la forme de centres d’hébergement d’urgence pour migrants (CHUCHUCentre hospitalier universitaire migrants) depuis juin 2015, et de deux Centres de premier accueil des migrants primo-arrivants, à Paris en novembre 2016 pour les hommes isolés, et à Ivry en janvier 2017 pour les femmes et les familles.

De nombreuses associations membres de la FNARSFNARSFédération nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion sociale Ile-de-France se trouvent aujourd’hui impliquées dans la gestion des CHUCHUCentre hospitalier universitaire migrants.

De nombreux points de blocage concernant ce dispositif d’hébergement temporaire ont été identifiés (urgence des orientations, flou autour du statut juridique des centres, absence de visibilité sur l’avenir de ces centres, disparité des conditions d’accueil et des normes d’hébergement, ainsi que des moyens alloués …), interrogeant le rôle des associations et posant des difficultés pour la mise en œuvre d’un accompagnement social de qualité.

Au regard de ce contexte et de ces enjeux, la FNARSFNARSFédération nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion sociale IdF a élaboré une note de position sur le dispositif francilien d'hébergement et d'accompagnement des migrants, visant à interpeller les services de l’Etat.

Télécharger la note de positionnement

Imprimer

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte