Interview de Patricia Butticaz, responsable de pôle de l’association SEA 35 à Rennes : « 2284 personnes sont domiciliées sur notre service en 2018 avec une subvention de 94 000 euros, soit un coût de 41 euros par an pour une domiciliation »

Actualités

Dans cette interview, Patricia Butticaz, responsable de pôle à l’association SEA 35 à Rennes, évoque l’importance de la domiciliation des personnes pour l’accès à leurs droits mais aussi les difficultés vécues par son service, faute de financements dédiés.

Vous êtes responsable d’un accueil de jour/CCASCCASCentre communal d'action sociale, en quelques mots pouvez-vous nous dire quelles sont vos missions ?

Nous gérons un service Election de domicile, par délégation du CCASCCASCentre communal d'action sociale de la Ville de Rennes dont les principales missions sont l’accueil du public, la prise de rendez-vous et la remise de l’attestation Election de domicile.

Votre structure propose un service de domiciliation, quels sont les enjeux de cette mission ?

Permettre aux personnes sans-abri de disposer d’une adresse pour recevoir leur courrier et réaliser toutes les démarches d’accès au droit.

Nous savons que la situation des services domiciliataires est extrêmement tendue sur certains territoires. Pourriez-vous nous expliquer les difficultés auxquelles vous devez faire face sur le vôtre ?

L’évolution est constante d’année en année mais surtout la fréquentation quotidienne est très importante. Nous avons plus de 100 personnes par matinée pour le retrait du courrier.

A ce sujet, avez-vous pu exprimer vos demandes/revendications ? Dans quelle mesure celles-ci ont été entendues ?

Nous avons été entendus cette année sur la nécessité de remplacer le personnel pendant leurs absences pour congés notamment. Néanmoins, aucune fonction support n’est financée sur ce dispositif (encadrement, secrétariat, etc.).

Approximativement, quel coût représente la domiciliation d’une personne ou d’un ménage pour votre structure (ETP, locaux, matériel, etc.) ?

2284 personnes sont domiciliées sur notre service en 2018 avec une subvention de 94 000 euros, soit un coût de 41 euros par an pour une domiciliation.

Aujourd’hui, que permettrait un financement de votre service de domiciliation ?

Un meilleur financement des fonctions support tel l’encadrement nous permettrait plus de disponibilité et d’investissements.

Imprimer

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte