Un nouveau dispositif de veille sociale : les « maraudes mixtes » Protection de l’enfance/Etat

Lors de la présentation de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes le 13 septembre 2018, une mesure visant à garantir les droits fondamentaux de tous les enfants avait été prise : la création de « maraudes mixtes » associant des objectifs de protection de l’enfance et de lutte contre les exclusions. Le document de référence qui servira de cadre de la contractualisation entre l’Etat et les départements vient d’être finalisé avec le concours des associations.  

Associant les compétences logement, hébergement et scolarisation de l’Etat et les compétences d’action sociale et de protection de l’enfance des départements, ces maraudes ambitionnent de sortir les enfants de la rue, des squats et des bidonvilles par un accompagnement des familles. 

Dans un premier temps, l’approche envisagée par l’Etat visant au repérage et à l’accompagnement des enfants en situation de mendicité visibles dans l’espace public semblait oublier une grande partie des enfants, moins visibles, qui pourraient bénéficier d’un accompagnement renforcé. De même, cette approche n’appréhendait pas l’exclusion sociale et administrative des familles comme source de précarité (absence de solution d’hébergement stable ou de logement, obstacles à l’accès au droit commun comme notamment l’école, etc.). Dans ce contexte, plusieurs associations dont la Fédération des acteurs de la solidarité se sont réunies à plusieurs reprises afin de présenter leur positionnement, leurs interrogations et leurs propositions sur ce dispositif de « maraudes mixtes ».

Nos objectifs étaient notamment les suivants :

  • Permettre aux « maraudes mixtes » d’aller au-delà d’une mission de résorption des bidonvilles, sans viser uniquement un public rom mais en intégrant tous les enfants et les familles à la rue où qu’ils soient ;
  • Rappeler que la précarité ne peut être un critère de placement d’enfant mais que l’enjeu est d’accompagner les familles pour sortir de la précarité en articulant les interventions des acteurs spécialisés au titre de la protection de l’enfance et de lutte contre les exclusions ;
  • S’assurer de la mise en place d’un diagnostic initial du territoire pour assurer la coordination des maraudes déjà existantes tout en les renforçant avec des compétences de protection de l’enfance ;
  • Permettre l’articulation d’un ensemble de partenaires et de compétences pour proposer des solutions aux familles : veille sociale, logement, hébergement, scolarisation, accompagnement des familles, santé, soutien à la parentalité, asile, protection de l’enfance, insertion ;
  • Prendre en compte la participation des personnes.

En un temps record, les associations de solidarité ont publié un document de propositions inter associatives. Ce document et les rencontres qui ont suivi ont permis la prise en compte par l’Etat de l’ensemble de nos objectifs suscités.

Ces travaux ont abouti à la création d’un document « maraudes mixtes » qui constituera un document de référence pour permettre aux conseils départementaux et aux associations de mettre en place cette action.

A ce jour, l’Etat a repéré 16 départements dans lesquels les besoins semblent correspondre aux objectifs des « maraudes mixtes » : Paris, Ille-et-Vilaine, Pyrénées-Orientales, Haute-Garonne, Métropole de Lyon, Isère, Calvados, Val-de-Marne, Val d’Oise, Hérault, Essonne, Nord, Gironde, Bouche du Rhône, Loire Atlantique et Seine-Saint-Denis.

Dans le cadre de cette mise en œuvre, la Fédération des acteurs de la solidarité continuera à veiller à ce que la mise en place des « maraudes mixtes » se déroule dans un cadre strict de lutte contre les exclusions et dans le respect des droits fondamentaux des enfants. La Fédération est intéressée pour suivre la mise en place de ces maraudes et se tient à votre disposition pour toute question sur la méthodologie. Elle se fait également le relais des éventuels dysfonctionnements, si les principes énoncés dans le document de référence n’était pas toujours mis en place sur les territoires.

Téléchargez la contribution inter-associatives
Téléchargez le document de référence maraudes mixtes

Pour toute question vous pouvez contacter :

, chargée de mission enfance famille et réfugiés/migrants

, chargé de mission veille sociale et hébergement

Imprimer E-mail

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte