Quelle est la place de la culture dans le réseau FNARS ? Enquête auprès du réseau

L'article 140 de la loi d'orientation du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre les exclusions, réaffirme « l'égal accès à tous, tout au long de la vie, à la culture, à la pratique sportive, aux vacances et aux loisirs » comme étant un droit fondamental et en fait un « objectif national ».

Les associations adhérentes à la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité ont recours à la culture depuis longtemps dans leurs activités. En effet, l'enquête nationale réalisée début 2010 auprès des travailleurs sociaux et des usagers, dans le cadre de l'élaboration du Livre blanc de l'accompagnement social par la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité, a montré que 67 % des adhérents considèrent que l'action culturelle est une expertise thématique qui est prise en compte dans l'accompagnement social dans leur établissement et qu'elle s'inscrit à 61 % dans le cadre de partenariats extérieurs. Cette enquête a dégagé le caractère préventif de l'action culturelle comme maintien du lien social pour les personnes accompagnées.


Par ailleurs, les Journées nationales de la participation citoyenne organisées à Caen les 12 et 13 novembre 2009 ont mis à l'honneur l'expression artistique en tant qu'outil pour faciliter la prise de parole des usagers et les positionner en tant qu'acteurs de leurs parcours d'insertion et dans l'évaluation des politiques qui les concernent.


Aussi, l'appel à projets lancé par la Direction générale de la cohésion sociale (DGCSDGCSDirection Générale de La Cohésion Sociale) dans le cadre de l'année européenne 2010 de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale a fait émerger, du ré-seau FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité, de nombreux projets à dimension culturelle, à la fois de la part des délégations régio-nales ainsi que des adhérents.


En tant que réseau généraliste, la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité promeut une approche globale de l'accompagnement des personnes et à ce titre, l'action culturelle doit être valorisée à la fois comme un vecteur de citoyenne-té et d'accès aux droits mais aussi comme un levier favorisant l'insertion, en complémentarité des dispositifs d'accompagnement vers le logement, la santé, l'emploi ...


Aussi, dans le contexte actuel qui consiste à vouloir mesurer l'impact de l'action sociale via des indi-cateurs ou d'autres dispositions, la question de la place de la culture interroge cette approche : Comment la mesurer ? Doit-on et peut-on la mesurer ?


Les projets culturels sont souvent en « marge » ou « en plus » du socle des actions qui constituent traditionnellement les activités de la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité, mais leurs effets positifs, bien que peu visibles de prime abord, sont pourtant très largement partagés par ceux qui y ont recours.


Il apparaît donc nécessaire de mettre davantage en lumière l'action culturelle à la fois comme un atout dans les parcours d'insertion en tant que générateur de lien social et d'ouverture de la per-sonne vers son environnement extérieur, mais aussi comme un élément constituant un droit fonda-mental à part entière : le droit au bien être tout simplement.


La FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité a donc décidé de se saisir de cette dimension culturelle et de développer un plan de travail sur trois années à l'échelle de la fédération, avec le soutien du ministère de la Communication et de la culture qui a développé un axe « solidarité et lutte contre l'exclusion ». Ce dernier vise avant tout à revaloriser la pratique et l'accès à la culture auprès des adhérents de la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité et aussi au-près des pouvoirs publics.


Pour mener à bien la réflexion, un groupe de travail national a été créé sur les questions de culture en 2010. Ce groupe s'est réuni pour la première fois en novembre dernier et rassemble des déléga-tions régionales FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité, des directeurs d'association, des travailleurs sociaux, des personnes ac-compagnées et des experts sur les questions culturelles.


Dans le cadre de la première phase de ces travaux, la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité lance dans le réseau, une enquête sous la forme de questionnaire qui pourra être rempli en ligne jusqu'au 15 avril prochain. Composé d'une vingtaine de questions fermées et ouvertes, ce sera l'occasion pour les adhérents (personnes accueillies et salariés en insertion, travailleurs sociaux, directeurs, chefs d'équipes, administrateurs, etc.) de faire remonter la manière dont est mise en œuvre la dimension culturelle dans leur établis-sement mais aussi leurs attentes sur le sujet.


Tous les abonnés à La lettre de la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité ont reçu un message le 11 mars leur permettant de répondre au questionnaire en ligne : cliquez ici pour y accéder.

 

Pour vous aider à animer vos réunions d'équipe sur cette question en vue d'une réponse collective, vous pouvez télécharger le questionnaire en format pdf. Les résultats de vos travaux devront cependant être saisis en ligne pour faciliter le traitement par la suite.

- Télécharger le questionnaire en format pdf

 

Imprimer E-mail

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte