Culture et cohésion sociale : Rencontre entre les associations de solidarité et le Ministre de la culture

Le 21 novembre dernier, Frédéric Mitterrand a reçu, pour la première fois les représentants des principales associations nationales de solidarité, des fédérations d’éducation populaire et plusieurs fédérations de pratiques amateurs invitées à œuvrer ensemble.

La FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité signataire d’une convention avec le Ministère de la Culture était présente à l’occasion de cette réunion afin de présenter le travail réalisé sur ces enjeux dans le réseau et pour rappeler au Ministre l’importance de la culture dans l’accompagnement social que proposent les adhérents.

 

Le Ministère a souhaité ainsi réunir les bénéficiaires d’un appel à projets lancé en mai dernier dans le cadre de la Culture partagée qui visait à accompagner le développement de nouveaux modes de pratiques et d’expressions artistiques des populations en particulier lorsqu’elles concourent à renforcer la cohésion sociale, ainsi qu’à soutenir l’innovation en conjuguant les techniques de l’éducation populaire, de la solidarité et de la pratique amateur.

Cette expérimentation qui a permis de soutenir 74 projets sur les 170 projets présentés. 36 d’entre eux ont été portés par des structures de pratique amateur, 30 par des fédérations d’éducation populaire et 8 par des associations de solidarité, dont la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité.

Au travers d’un bilan et d’une présentation d’expériences, l’objectif était de valoriser les acteurs associatifs essentiels de la démocratisation culturelle et réaffirmer le rôle de la culture comme lien social et vecteur de réinsertion.

Le monde associatif a été encouragé à poursuivre le travail d’animation culturelle et artistique des territoires, à conforter l’accès à la culture et à donner les moyens d’expressions et de reconnaissances aux identités culturelles les plus diverses. La notion de "droit à la culture" est prioritaire.

La FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité a insisté sur la nécessité de rendre plus visibles les actions à caractère culturel dans le champ de l’accompagnement social. Une enquête sur le rôle de la culture dans les établissements du réseau a été réalisée en avril 2011. Elle doit permettre de dégager des éléments qui contribueront à mettre en lumière la plus-value que de telles actions apportent pour les personnes accueillies. Une étude d’impact plus approfondie par le biais d’entretien qualitatifs avec les personnes des établissements (salariés, bénévoles, personnes accueillies, partenaires) est en cours de réalisation.

Un des objectifs pour la Fédération est aussi de rassembler les principaux acteurs sur ces enjeux de culture et de cohésion sociale. Il s’agit pour la fédération de se rapprocher des têtes de réseaux d’éducation populaire et culturelles afin de dégager des positionnements politiques communs et de pouvoir les décliner opérationnellement sur les territoires par des coopération entre les professionnels de la culture et les professionnels du social. Pour la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité, ce travail ne peut se faire sans le développement de dynamiques régionales et c’est ce qu’elle s’efforce de faire dans plusieurs régions, tel qu’en Bretagne, Alsace ou encore en PACA.

Dans ce sens, la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité a rappelé l’importance d’un soutien fort du Ministère de la culture et de la Cohésion Sociale et de leurs services déconcentrés en région auprès des têtes de réseau associatives, de manière à pouvoir favoriser un engagement des collectivités territoriales et locales en direction des projets portés par les acteurs associatifs de terrain.

Imprimer E-mail

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte