Echanger les pratiques au niveau européen pour étendre la participation

La FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité et l’Armée du Salut se sont associées dans le cadre d’un projet européen Grundtvig sur la participation des personnes en situation de pauvreté, aux projets et politiques publiques qui les concernent. Retour sur un projet moteur pour la participation. 

Pourquoi le projet PEPA (Partenariat européen pour une participation active) ?

La FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité et l’Armée du Salut, qui réfléchissent ensemble aux modalités pour faciliter la participation des personnes en situation de pauvreté, ont décidé de monter un projet européen Grundtvig pour répondre aux nouvelles questions liées à la participation.

Suite à cette décision, plusieurs étapes se sont succédées : la recherche des partenaires européens - la Belgique, l’Espagne et le Portugal répondent présents -, les premières réunions de cadrage, la constitution des groupes fixes sur la durée du projet. A ce stade, et malgré leurs propres recommandations, la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité et l’Armée du Salut, constatent que les personnes accueillies n’ont pas été associées à l’élaboration du projet et se donnent alors comme principe d’organiser avant chaque mobilité, une rencontre préparatoire commune aux deux groupes.

Comment s’est déroulé le projet ?

Le mot participation n’est pas compris de la même manière par tout le monde. Pour le Portugal, il s’agit d’une méthode d’agir, pour la Belgique c’est de la revendication, pour la France, on part du collectif et l’Espagne c’est un patchwork de tout ça. Cela dépend aussi des cultures et de l’histoire politique. De la même manière, les publics concernés dans le projet sont issus de différents milieux : pour la Belgique, essentiellement des SDF, pour la France, des personnes accueillies en centres d’hébergement, pour l’Espagne et le Portugal, il s’agit de personnes en situation de pauvreté, ayant leur propre logement.

Le projet favorise les échanges de pratiques qui facilitent la participation des personnes en situation de pauvreté aux actions et politiques publiques. L’idée est d’arriver à prendre des idées des uns et des autres pour pouvoir les retransmettre dans les régions, d’utiliser les expériences d’autres pays pour les transférer au niveau local et étendre la participation.

Les partenaires de PEPA, présentent, lors des mobilités, leurs actions respectives relatives à la participation. Sont ainsi abordés les différents thèmes : les cadres législatifs de chaque pays en termes de participation, les cadres méthodologiques permettant la mise en œuvre de la participation, les échanges de pratiques, les recommandations et les enjeux. Ces séquences d’information ont permis à chacun de mieux percevoir les diversités du groupe PEPA et d’acquérir un socle commun de connaissances. La dernière mobilité a servi de synthèse et de création du guide méthodologique. Le projet se contsruit ensemble, étape par étape.

« Des fois, on restait deux heures sur un mot. On avait l’impression de ne pas avancer. Mais en fait, on était sur du débat qui a justement permis de construire ensemble, d’être plus attentifs. Chacun parlait de sa place, de sa situation présente. Il fallait prendre du recul. On a su dépasser nos divergences. Le but final était de faire avancer les pays ensemble. On a fait des compromis. C’est aussi la vie de tous les jours » raconte un participant au projet. 

« L’ensemble des personnes dans le projet étaient motivées. La participation agit directement sur la sortie de la galère. C’est un outil de lutte contre l’exclusion. Nous, on pense que la participation permet aux personnes d’avoir le droit de s’exprimer et de retrouver sa citoyenneté » relate un autre. 

Le calendrier des mobilités a permis d’organiser des réunions préparatoires afin que chaque délégation porte une parole commune et que chacun puisse s’approprier le projet.

Les résultats

Le bénéfice de l’action n’est pas pour les participants au projet mais pour les personnes qui ne connaissent pas encore la dynamique participative.

Dans cette optique, une affiche a été réalisée comprenant une représentation graphique de ce qu’est la participation, avec le slogan Ensemble on est plus fort, participons au changement !,  et des textes qui présentent ce qu’est les enjeux de la participation, ses bonnes pratiques, des recommandations et la présentation des partenaires du projet. Cette affiche à vocation à être utilisée par les différents groupes qui développent le processus de participation.

Et la citoyenneté européenne ?

Une réelle prise de conscience que la participation est reconnue indispensable dans d’autres pays européens.

En découvrant un autre projet Grundtvig sur la participation, porté par l’association Aurore, lors d’échanges avec la Grèce et la Suisse, les participants ont pu se rendre compte quils allaient dans le même sens.

Le constat : les participants ne retrouvent pas forcément dans l’Europe politicienne, mais plutôt dans la citoyenneté européenne. Appartenance à une communauté large, qui fait qu’on construit ensemble, ensemble on réfléchit, on met en commun et on agit.

Un maître mot : la convivialité

Partie prenante des rencontres organisées,  la convivialité a été de tous les rendez-vous. De l’accueil café du matin en passant par les repas, les visites et les soirées festives, les conditions étaient réunies pour créer une véritable rencontre entre les participants. Les Flamenkuches de Lille,  le repas au bord de la mer à Malaga lors de la rencontre annuelle des personnes en situation de pauvreté, la soirée Fado à Porto, une  découverte atypique de Bruxelles, ces moments participent à la connaissance, à la reconnaissance des autres, dans le respect de la diversité.

La barrière de la langue a vite été dépassée, et les personnes accueillies ont eu un réel plaisir à se retrouver, à chaque mobilité. Pour celles qui ont pu faire toutes les mobilités, les échanges se poursuivent aujourd’hui encore grâce aux réseaux sociaux !

 

 

 

Imprimer E-mail

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte