Le Collectif des associations unies rencontre le Premier ministre

121119_1Jean-Marc Ayrault propose une rencontre le 29 novembre prochain. Le Collectif des associations unies se félicite de cette initiative, mais en attend, au-delà d’annonces gouvernementales supplémentaires, une déclinaison effective sur les territoires. En effet, pour l’instant, la volonté politique affichée par le Premier ministre d’en finir avec la gestion saisonnière de l’hébergement n’est pas suivie par les préfets, tant sur la mise en œuvre des plans hivernaux que sur l’élaboration des plans territoriaux de sortie de l’hiver.

 

A l’heure de l’entrée dans la période hivernale et alors que la ministre de l’Egalité des territoires et du Logement annonce une accélération de la mise en place du plan hivernal, le Collectif s’inquiète du manque d’engagement et de moyens pour faire face à cette augmentation des demandes. Pourtant la situation sociale sur les territoires se dégrade et appelle à des réponses territorialisées. Les associations tirent la sonnette d’alarme depuis de nombreuses semaines sur l’ampleur des difficultés des personnes sans abri ou mal logées ainsi que la forte augmentation des demandes d’hébergement à laquelle, aujourd’hui, les structures ne peuvent plus faire face. Selon le baromètre 115115Numéro d’urgence sociale anonyme et gratuit pour les sans-abri d’octobre 2012, 77% des demandes au 115115Numéro d’urgence sociale anonyme et gratuit pour les sans-abri n’obtiennent pas de prise en charge faute de places disponibles, avec une forte progression de la part des familles avec enfants. De plus en plus de travailleurs sociaux se trouvent alors désemparés face à leur incapacité à répondre à la détresse sociale et ne parviennent plus à assurer la continuité du fonctionnement de certains services d’accueil et de gestion du 115115Numéro d’urgence sociale anonyme et gratuit pour les sans-abri.

Les associations du Collectif renouvèleront le 29 novembre leurs exigences en matière de prise en charge des personnes en souffrance sociale, et ce quatre jours après la remise des rapports des groupe de travail pour la préparation de la conférence contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale des 10 et 11 décembre prochains. Elles rappelleront que si des transformations structurelles sont nécessaires, et que la finalité reste l’accès au logement, la situation actuelle appelle à la prise de mesures très rapides, via des plans d’actions territorialisés.

Sans attendre la mise en place des orientations du plan quinquennal, il faut apporter des réponses rapides aux besoins urgents des personnes sans abri, dès ce début d’hiver. La réalité des moyens budgétaires alloués au secteur pour l’année 2013 ne semble pas correspondre avec les ambitions du gouvernement.

Imprimer E-mail

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte