Logement d’abord : la FNARS accueille ses partenaires européens

Actualités

Du 7 au 9 novembre 2012, la FNARSFNARSFédération nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion sociale a accueilli à Paris puis à Marseille des délégations espagnole, autrichienne et écossaise dans le cadre d’un projet d’échanges de pratiques sur le Logement d’abord (Housing First) financé par le programme Grundtvig de la Commission européenne.

 

Echange de pratiques

Un financement européen, 2 ans, 4 pays, une trentaine de professionnels : ce sont les ingrédients du projet Grundtvig Logement d’bord que pilote la FNARSFNARSFédération nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion sociale. Les délégations de chaque pays se composent de travailleurs sociaux, travailleurs pairs, responsables de structures d’hébergement et de logement adapté, chercheurs, chargés de mission dans des fédérations ou encore de décideurs publics. Avec un voyage par pays, ce projet permet de comparer les différentes stratégies nationales d’accès au logement pour les personnes sans-abri ou mal-logées dans les Etats-membres impliqués et de confronter plusieurs conceptions du Logement d’abord, à la fois en termes de vision politique et de mise en pratique.

 

Le programme

La première journée a démarré à Paris par une intervention de Marie Gaffet, cheffe de projet logement à la Dihal, qui a permis aux participants européens de mieux appréhender la politique publique française et son contexte de façon globale. Elle a été suivie d’un exposé de la Docteure Pascale Estecahandy, coordinatrice nationale de l’expérimentation Un chez soi d’abord, puis par des présentations des délégations européennes afin de comparer les dispositifs. Des visites de sites de l’association Aurore (deux maisons-relais et une résidence accueil) ont ensuite donné lieu à de riches échanges entre les personnes accueillies, les équipes professionnelles et les représentants des différents pays.

Les deux jours suivants se sont déroulés à Marseille. Grâce à la participation de l’association HAS (Habitat Alternatif Social), et en particulier grâce à l’implication de Christine Charnay, cadre éducatif en charge du développement, les participants ont pu rencontrer les équipes de la déclinaison marseillaise d’Un chez soi d’abord, pilotée par HAS, puis visiter plusieurs structures d’accueil : un Groupe d’entraide mutuelle (GEM), le Marabout (un ancien squat), une résidence accueil ainsi que le très innovant Hameau géré par la Fondation de l’Armée du Salut.

La prochaine rencontre des porteurs du projet se déroulera à Barcelone, sous l’égide de l’association ProHabitatge.

Imprimer

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte