Déploiement des diagnostics à 360° à l’ensemble des territoires

Actualités

La généralisation de la démarche des diagnostics à 360° à l’ensemble des territoires est annoncée pour septembre. Dans une instruction à paraître, la ministre demande aux préfets d’engager les travaux dans chaque département pour disposer d’un premier diagnostic territorial partagé au premier semestre 2015. La réussite des diagnostics nécessite l’implication des différents acteurs. Aussi la FNARSFNARSFédération nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion sociale invite son réseau à s’engager dans la démarche pour permettre d’établir une vision réellement partagée de la situation des territoires et des progrès à accomplir.

Des diagnostics orientés vers l’action 

Les diagnostics territoriaux à 360° constituent une mesure du plan quinquennal de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, portée par les associations pendant la conférence. Ils doivent permettre d’établir un état des lieux dynamique, pour adapter et structurer l’offre à long terme, et répondre ainsi à l’ensemble des situations de sans-abrisme et de mal-logement. L’ensemble des situations, de la rue au logement en passant par l’habitat indigne doivent être prises en compte.

La vision « à 360 » doit permettre de mieux comprendre les besoins des ménages dans leur diversité et de dépasser les approches sectorielles des documents programmatiques existants. Les diagnostics territoriaux constituent un élément fondamental pour orienter durablement la politique en faveur des personnes sans domicile ou mal-logées vers un accès plus rapide à un logement. Ils doivent permettre l’identification des axes d’action et de progrès et la définition des priorités du territoire sur la base d’une analyse partagée de l’offre et de la demande. Les diagnostics territoriaux à 360° ont ainsi vocation à alimenter et à orienter le contenu des différents documents de planification ou de programmation, en particulier les futurs plans départementaux d’action pour le logement et l’hébergement des personnes défavorisées (PDALHPD) devant être mis en place suite à la loi ALURALURAccès au Logement et un Urbanisme rénové (loi).

Fin de l’expérimentation, l’heure est à la généralisation

La méthode des diagnostics territoriaux a été conçue par le Secrétariat général de la modernisation de l’action publique (SG MAPMAPModernisation de l’action publique) avec 4 territoires pilotes : le Doubs, l’Oise, la Somme et la Loire, de juillet à décembre 2013. La méthode a été ensuite consolidée par une expérimentation sur 9 départements, lors du premier semestre 2014 : Loire-Atlantique, Sarthe, Mayenne, Vendée, Maine-et-Loire, Gard, Bouches-du-Rhône, Gironde, Haute-Garonne. L’Ile-de-France et la Bourgogne ont été également associées à cette phase de test.

Cette première phase d’expérimentation sur les 13 territoires pilotes a permis de produire un « kit » méthodologique à destination des acteurs et des territoires pour accompagner le déploiement sur l’ensemble des territoires. Les éléments de ce kit seront publiés avec l’instruction, ils contiennent notamment :

deploiement diagnostics 360

Le déploiement est donc en marche pour réaliser en 2015 un premier diagnostic sur l’ensemble des territoires. Cette démarche aura vocation à être renouvelée chaque année, pour actualiser les données et adapter la mise en œuvre des actions. Les outils proposés pour mener les diagnostics pourront être consolidés au regard des retours des territoires et des dysfonctionnements qui pourront en remonter.

L’implication des associations dans la démarche

La réussite des diagnostics à 360° dépend grandement de la concertation mise en œuvre pour leur réalisation, pour aboutir réellement à une analyse partagée des besoins, et de l’évolution de l’offre pour y répondre. L’implication des acteurs associatifs lors des travaux est essentielle, ainsi que celle des partenaires (de la justice, de la santé, des collectivités, des bailleurs …) et des personnes accompagnées. La méthodologie prévue pour la réalisation des diagnostics prévoit des instances de concertation et des réunions partenariales sur la phase d’état des lieux de l’existant et sur la phase de détermination des évolutions de l’offre. Il est indispensable que les acteurs de l’AHI y participent !

Ces diagnostics doivent devenir des supports à la coordination locale en lien avec les documents de planification territoriale existants. Ils devront également servir de base à l’élaboration des futurs PDALAHPD, plans départementaux d’action pour le logement et l’hébergement des personnes défavorisées.

La FNARSFNARSFédération nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion sociale participe au comité de pilotage de suivi de la démarche des diagnostics à 360°, n’hésitez pas à nous alimenter pour nous faire part de l’avancement de la démarche, d’éventuelles difficultés ou bonnes pratiques. 

Imprimer

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte