Journée nationale emploi - 3 questions à Evelyne Douaud et Julien Masse

journeeEmploi

passerelle

3 questions à
Evelyne Douaud, responsable du Pôle Formation Emploi de l'Association Passerelle à La Roche sur Yon (85)

On utilise de plus en plus le terme « inclusion » dans le secteur de l’emploi et de l’Insertion par l’Activité Economique. Que vous évoque ce terme ?

Pour moi, l'inclusion évoque le fait que chacun puisse trouver sa place dans la société, l'emploi est un des facteurs pour la trouver. Il s'agit d'un terme plus positif que l'insertion qui sous-entend que si les personnes doivent s'insérer dans la société c'est qu'elles n'en font pas partie.

Vous avez participé au projet "Mobiles pour l’emploi" dans le cadre du programme Erasmus+, avez-vous pu observer des pratiques inspirantes ?

J'ai participé au déplacement "Mobiles pour l'emploi" à Amsterdam. J'ai pu découvrir le fonctionnement d'une politique sociale basée sur l'activité et rencontrer des strucutres, professionnel.le.s et bénéficiaires mettant en oeuvre ces politiques.  Le fait que l'activité soit une des conditions de l'accompagnement était nouveau pour moi et intéressant dans la mesure où cette politique semble permettre aux bénéficiaires de participer à la vie de la société, de s'y sentir "inclu.e.s". La politique sociale est également pensée et organisée comme globale, ce qui semble permettre d'éviter l'effet tuyaux d'orgue des dispositifs en France.
 
Ces pratiques sont-elles transposables dans votre structure ? A quelles conditions ?

Ces pratiques ont permis de nous conforter en tant que structure de l'IAEIAEInsertion par l'Activité Économique sur l'activité, et de surcroît, l'activité salariée comme support à l'intégration dans la société. Cela nous a également conforté.e.s dans l'idée de continuer à travailler avec les partenaires accompagnant les salarié.e.s en CDDI dans une logique d'inclusion, en lien également avec la méthodologie SEVE Emploi : on s'appuie sur le positif !

patrimoine

3 questions à
Julien Masse, directeur de l'Agence du Patrimoine à Charolles (71)

On utilise de plus en plus le terme « inclusion » dans le secteur de l’emploi et de l’Insertion par l’Activité Economique. Que vous évoque ce terme ?

Quand on lit les définitions : l'inclusion, c'est quelque chose de différent dans l'ensemble. L'insertion, c'est mettre la différence dans l'ensemble. Pour moi, aucun de ces 2 termes n'est moins stigmatisant que l'autre.

Vous avez participé au projet "Mobiles pour l’emploi" dans le cadre du programme Erasmus+, avez-vous pu observer des pratiques inspirantes ?

Oui, j'ai visité des structures à Amsterdam. De nombreux programmes existent pour accompagner des personnes en situation de grande exclusion. J'ai été surpris par le caractère parfois obligatoire des accompagnements proposés, et par le fait que les personnes ne soient pas accompagnées pour sortir de ces dispositifs.

Aucune des pratiques observées ne pourrait être inspirante pour votre structure ?

Pas vraiment... notre système d'accompagnement vise à donner les clés à la personne pour lui permettre de sortir de sa situation de précarité. Je n'ai malheureusement pas retrouvé ce genre d'accompagnement lors de ma visite à Amsterdam...

 

Imprimer E-mail

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte