L’accès des personnes sous main de justice à l’IAE

Créée notamment pour trouver des solutions d’hébergement aux personnes sortant de prison, la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité défend depuis l’accès au droit du travail pour les personnes en détention, considérant que les conditions de mise au travail aujourd’hui de ces personnes sont insuffisantes et ne servent pas suffisamment leur projet de réinsertion. La FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité souhaite également que les personnes sous main de justice, dans le cadre des aménagements de peine notamment, puissent bénéficier, comme toute personne éloignée de l’emploi, des solutions de l’IAE. Pour alimenter cette réflexion et voir également comment soutenir le réseau dans cette démarche, la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité a réalisé en 2012 une enquête sur cette thématique.

Imprimer E-mail

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte