Colloque Très Grande Exclusion : qui prend soin de la souffrance psychique des grands exclus ?

fep

La Fédération de l’Entraide Protestante lance la deuxième édition du Colloque Très Grande Exclusion portant sur la souffrance psychique des grands exclus mardi 17 mars 2020 au Palais de la Femme.
Cet événement est organisé en partenariat avec les associations suivantes : la Fondation de l'Armée du Salut, Aurore, la Fédération des Acteurs de la Solidarité et l’UNAFAM (Union nationale de familles et amis de personnes).

« Nul ne peut désormais ignorer la double exclusion des personnes en grande précarité vivant avec des troubles psychiques. Personnes à la rue ou hébergées dans des dispositifs plus ou moins pérennes, ou pour lesquelles le cumul des ruptures entraine la disparition des liens sociaux, la « grande exclusion » génère une souffrance qu’il s’agit de reconnaître pour mieux accompagner les personnes vers leur rétablissement.

Nos associations sont alors parfois les spectatrices démunies de la souffrance psychique, notamment lorsque les partenariats locaux avec les offreurs de soin sont insuffisants, souvent inadaptés à ce public très « mobile » qui n'entre pas toujours dans la géométrie « du secteur de psychiatrie». Parfois encore, la complexité des pathologies, aux frontières des spécialités médicales (psychiatrie, addictologie, neurologie, gérontologie…) ou même d’autres domaines d’appréciation des comportements humains (le trouble à l’ordre public, la « bizarrerie »…) rend le diagnostic différentiel complexe et l’accompagnement difficile.

Cette journée de réflexion inter-associative se propose d'imaginer une offre qui permettrait de répondre aux besoins des grands exclus vivant avec des troubles psychiques. Une offre qui pourrait mêler quatre cercles identifiés comme vecteurs de soin psychique : la psychiatrie de secteur, les autres spécialités médicales, les professions du soin (parfois) à l’œuvre dans le secteur social, et enfin la Ville comme lieu du care.

A travers ces quatre sphères, de la plus sanitaire à la plus sociale, nous réfléchirons à la meilleure manière de constituer un réseau de connaissances pour mieux appréhender cette souffrance et trouver de l’aide auprès des partenaires. L’après-midi sera le temps des ateliers et aussi l’occasion de bâtir collectivement les demandes que nos associations doivent porter auprès des pouvoirs publics pour améliorer la prise en compte de la souffrance psychique des personnes que nous accueillons »

Programme de la journée

9h : Accueil-café
9h30 : Introduction
10h : Table-ronde
3 questions à : souffre-t-on comme avant ? souffre-t-on de soi, ou de la société ?
Présentation de travail en réseau
Animation : Marianne AUFFRET, association AURORE
12h30 - 14h : Pause déjeuner - le repas est offert
14h : Ateliers
Les lieux et les personnes qui prennent soin
15h45 : Plénière             
16h30 : Les 5 président(e)s (FEP, UNAFAM, Armée du salut, Aurore, FASFASFédération des acteurs de la solidarité) réagissent dans une table ronde.
17h : fin du colloque.

La participation à ce colloque est gratuite, sur inscription

--------

La Fédération des acteurs de la solidarité s'engage dans l’accompagnement en santé mentale des personnes en situation de précarité et l’illustre par différents moyens : son plaidoyer santé mentale, sa participation au plaidoyer inter-associatif coordonné par l’UNIOPSSUNIOPSSUnion nationale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux. En région, les fédérations régionales travaillent également sur cette thématique et appuient les adhérents qui accompagnent chaque jour des personnes en situation de précarité étant confrontées à des troubles psychiques.

Imprimer E-mail

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte