Quelle place pour la santé dans le chantier national prioritaire de la Refondation ?

Archives

Dans un courrier adressé au préfet Alain Régnier, la FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité rappelle la nécessité de s'occuper de la santé des personnes démunies.

- inclure la santé dans l'ensemble des actions du CHantier prioritaire.

- faciliter l'accès aux soins et aux droits.

- renforcer les dispositifs passerelles.

- inclure un sixième axe stratégique "précarité et exclusion" dans les Plans des agences régionales de santé.

 Rappelons que, dans le prolongement notamment des derniers comités interministériels de lutte contre l'exclusion, le chantier national prioritaire 2008-2012 pour l'hébergement et l'accès au logement des personnes sans-abri et mal logées présente un important volet relatif à la santé et à l'accès aux soins.

A ce titre, les ministres chargés de la santé et du logement ont confié à Alain Régnier la mission de proposer des améliorations dans la prise en charge sanitaire des personnes en situation de précarité ou d'exclusion.

Afin de mener la réflexion sur les actions à entreprendre avec l'ensemble des partenaires concernés (monde associatif, bailleurs publics et privés, services de l'Etat...), trois groupes de travail relatifs à la santé et à la prise en charge des personnes sans-abri ou mal logées ont été constitutés. La FNARSFNARSAncien nom de la Fédération des acteurs de la solidarité participe à ces trois groupes de travail et a souhaité faire une contribution générale à travers ce courrier.

Imprimer

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte