Covid-19 : La DIHAL diffuse un outil de soutien à l’accompagnement à distance !

La DIHALDIHALDélégation interministérielle à l'hébergement et à l'accès au logement met en ligne une fiche "Développer les outils de soutien à distance auprès des personnes vulnérables et logées durant la période de confinement".

OBJECTIFS DU DOCUMENT

Donner des outils aux opérateurs et acteurs de l’accompagnement des personnes logées ou hébergées dans des logements autonomes pour “Prévenir les risques liés au confinement prolongé des ménages logés” (axe 4 circulaire instruction D20004663 du 18 mars 2020).

Proposition :
Développer des outils de soutien et d’accompagnement à distance, notamment téléphoniques ou numériques, particulièrement utiles pour les personnes souffrant de dépression ou en détresse.

Enjeu :  
Anticiper les risques d’un confinement prolongé pour les personnes isolées et fragiles (notamment sur le plan psychique).  
 
Destinataires :
Travailleurs sociaux et médico-sociaux intervenant dans l’accompagnement à domicile de personnes logées ou hébergées en logement autonome (AVDLAVDLAccompagnement vers et dans le Logement, FSLFSLFonds de Solidarité Logement, IML CHRSCHRSCentre d’hébergement et de réinsertion sociale hors les murs, ACTACTAppartement de Coordination Thérapeutique, hôtel, RS, PF...), travailleurs pairs et pairs aidants, bénévoles.  

Public cible :  
Ensemble des personnes accompagnées. Toutefois, certaines personnes doivent faire l’objet d’une attention accrue, à identifier avant même le premier entretien les personnes présentant des profils à risques spécifiques parmi lesquelles (non exhaustif) : 

  • Personnes dans une situation d’isolement social plus prononcée
  • Personnes sujettes à des pics dans la consommation de substances psychoactives
  • Personnes avec des pensées suicidaires et un diagnostic de dépression sévère
  • Personnes à risque de décompensation émotionnelle plus élevée notamment du fait d’une maladie mentale non stabilisée
  • Personnes qui souffrent ou ont souffert de violences liées au genre
  • Personnes souffrant de maladies sévères somatiques ou psychiques

Ces personnes pourront faire l’objet d’une coordination particulière entre différents acteurs de l’accompagnement si la personne est habituellement accompagnée par plusieurs équipes ou en interne à une même équipe. Elle pourra recevoir des appels par des professionnels ayant des compétences métiers différents pour une évaluation la plus fine possible de sa situation.

Cliquez ici pour lire l'intégralité de la fiche "Développer les outils de soutien à distance auprès des personnes vulnérables et logées durant la période de confinement"

 

Imprimer E-mail

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte