Tribune. Le contexte actuel de la pandémie de Covid-19 met à mal nos structures d’accueil, de réduction des risques et de soins. Nos établissements prennent en charge des usagers de drogues souvent précaires. Les Caarud (centre d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour les usagers de drogues) et CSAPA (centre de soins et d’accompagnement et prévention en addictologie) sont en première ligne pour recevoir les publics les plus vulnérables, fragiles et laissés pour compte de notre ville.