Le Covid et nous : spectacle de prévention et de sensibilisation aux gestes barrières à destination des structures d’hébergement collectif

“Un spectacle sur mesure joué à domicile”

Depuis le 23 juin et jusqu’au 10 juillet 2020, grâce au soutien de l’ARSARSAgence régionale de santé et de la DRJSCSDRJSCSDirection Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale, la compagnie de la Belle Histoire va à la rencontre des structures d’hébergement collectif des Hauts-de-France et des personnes qu’elles accompagnent avec un spectacle “sur mesure” à la fois ludique et décalé qui permet de sensibiliser aux gestes barrières ...

Voici les retours des résidents qui ont participé aux premières représentations théâtrales « Le COVID et nous… » :

« Même si on doit continuer à faire attention, ça fait du bien d’en rire un peu »  

« Je me retrouve totalement dans la peau du personnage »

« On se rend compte qu’on a tous vécu la même crise mais chacun de manière différente, on comprend mieux… »

« Le plus difficile pour moi, c’était de ne pas pouvoir sortir »

Les temps d’échanges proposés à la fin de chaque représentation ont permis aux résidents de s’exprimer sur leur ressenti face à cette crise, de faire part de la manière dont ils ont vécu le confinement, de leurs difficultés/facilités à respecter les gestes barrières, d’évoquer leurs craintes et leurs angoisses pour la suite, les démarches de santé qui ont été mises en suspend … Mais pas seulement, car ils étaient aussi nombreux à s’exprimer sur les bénéfices de cette crise :  

« On apprend à mieux connaître les autres »

« On crée de nouveaux liens, de nouvelles amitiés avec les autres résidents »

« Il y a eu une solidarité qui s’est développée entre nous et c’est ça qui nous aidé à tenir pendant cette période difficile »

Les représentations continuent !

ARS LOGOS CMJN Haut212AFD8 DRJSCS Hauts de France

Belle Histoire 1belle histoire 2belle histoire 3

 

Imprimer E-mail

Prolongation trêve hivernale - CIRCULAIRE

Une circulaire vient d'être signée par le Ministre et précise le cadre dans lequel s’inscrit la prolongation de la trêve hivernale jusqu’au 10 juillet.

La circulaire du Ministre aux Préfets du 3 juin ayant pour objet « Hébergement d’urgence et logement d’abord ».  

La tant attendue circulaire confirme le maintien des dispositifs exceptionnels jusqu’au 10 juillet. Sont également abordés des pérennisations à venir, sur des places d’urgences. On sent bien les orientations : urgence ou logement, avec peu de place laisser aux CHRSCHRSCentre d’hébergement et de réinsertion sociale entre deux, si ce n’est en mode « CHRSCHRSCentre d’hébergement et de réinsertion sociale Hors les murs » éventuellement avec le ménage locataire en titre et la mesure d’accompagnement sous statut CHRSCHRSCentre d’hébergement et de réinsertion sociale.  

Le devenir des CHS est également abordé, avec l’idée que certaines places puissent se transformer en LHSSLHSSLits halte soins santé. Sur ce point l’ARSARSAgence régionale de santé, lors de nos échanges hebdomadaires s’est déjà dite ouverte à des échanges avec la Fédération sur la question de l’identification des besoins, de la programmation…  

L’amplification du logement d’abord est le point central de la circulaire. La fluidité vers le logement reste un des objectifs premiers, pour lequel notamment, il est demandé aux Préfets de réunir les opérateurs associatifs, les bailleurs sociaux, et les acteurs de l’hébergement et du logement adapté avant fin juin. L’annexe précise les objectifs pour l’année 2020.  

La question de l’évaluation sociale est rappelée comme ayant dû être systématique, et les dossiers de demandes de logements sociaux déposés et près le plus tôt possible. Il y aura vraisemblablement sur ce point un enjeu fort sur notre secteur, notamment parce qu’on risque fort de nous demander de baser les réponses à d’éventuelles appels à projet de pérennisations de places sur les besoins des publics et d’orienter les projets en fonction de ce repérage de besoins qualitatif en matière d’accompagnement social.  

Les plans de relance du logement social, des pensions de familles et d’IML restent sur les programmations prévues initialement.  

L’AVDLAVDLAccompagnement vers et dans le Logement sera renforcé, via un abondement de 15 millions supplémentaires du FNAVDL.

Imprimer E-mail

Campagne des chèques énergie 2020 : précision sur les délais de distribution et les mesures adoptées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire

Le Gouvernement a engagé le 31 mars 2020 l'envoi des chèques énergie aux Français qui en bénéficient. Le chèque énergie permet aux ménages les plus modestes de payer leurs factures d’énergie de leur logement. 

 Compte tenu de l’état d’urgence sanitaire et des mesures de confinement mises en œuvre pour faire face à l’épidémie de coronavirus,la distribution des chèques prendra plus de temps que prévu initialement.Le ministère, l’Agence de services et de paiements et la Poste mettent tout en œuvre, pour que l’envoi des chèques énergie se fasse dans les meilleures conditions à partir du début du mois d’avril jusqu’au mois de mai 2020. Les délais d’acheminement, compris normalement entre 2 et 4 jours, pourraient être légèrement rallongés du fait de la réduction de service de la Poste en période de confinement. Le calendrier de la campagne d’envoi des chèques énergie est régulièrement mis à jour sur le site internet du Chèque énergie à l’adresse suivante :https://www.chequeenergie.gouv.fr/pdf/calendrier-envois.pdf
Important :
 
 Compte tenu des mesures de confinement liées au Coronavirus, afin d’éviter tout délai de prise en compte du chèque énergie,il est vivement recommandé de privilégier,lorsque cela est possible,une utilisation en ligne du chèque énergie, le délai de traitement des chèques énergie adressés par courrier aux fournisseurs d’énergie étant susceptible d’être allongé pendant la période de crise sanitaire.
 
Par ailleurs, nous profitons de ce message pour vous informer qu’à la suite de la proclamation de l’état d’urgence sanitaire le 23 mars dernier, une série de mesures ont été adoptées et ont pour effet de proroger les délais habituellement requis pour certaines démarches prévues dans le cadre du dispositif chèque énergie(mesures adoptées par l’Ordonnance n° 2020-306 du 25 mars 2020 relative à la prorogation des délais échus pendant la période d'urgence sanitaire et à l'adaptation des procédures pendant cette même période). Ces mesures sont les suivantes :
  • Le délai de validité des Chèques Energie de la campagne 2019 est prolongé de 3 mois après la date de fin de l’état d’urgence sanitaire,actuellement fixée au 23 mai 2020(ainsi, si cette date était maintenue, la validité des chèques énergie 2019 serait ainsi prolongée jusqu’au 23 août 2020*). Attention : cette date est susceptible d’évoluer en lien avec l’évolution de la crise sanitaire. Nous vous invitons à vous tenir régulièrement informés.
  • La période de validité des attestations, c’est-à-dire des protections associées au chèque énergie, pour la campagne 2019 est prolongée de 3 mois après la date de fin de l’état d’urgence sanitaire,actuellement fixée au 23 mai 2020 (ainsi, si cette date était maintenue, la validité des attestations 2019 serait ainsi prolongée jusqu’au 23 août 2020*). Attention : cette date est susceptible d’évoluer en lien avec l’évolution de la crise sanitaire. Nous vous invitons à vous tenir régulièrement informés.
  • Le délai ouvert pour la réclamation d’un chèque énergie aux ménages qui ont obtenu, entre le 2 janvier et le 31 décembre 2019, la disposition ou la jouissance d'un local imposable à la taxe d'habitation et qui souhaitent bénéficier du chèque énergie au titre de ce logement pour l'année 2020 est prolongé jusqu’à 3 mois après la fin de l’état d’urgence sanitaire(ainsi, si la date de fin de l'état d'urgence sanitaire était maintenue, cette réclamation pourrait être réalisée jusqu’au 23 août 2020*).* Attention : l’ensemble de ces nouveaux délais sont liés à la date de la fin de l’état d’urgence sanitaire, actuellement fixée au 23 mai 2020, mais qui est susceptible d’évoluer. Nous vous invitons à vous tenir régulièrement informés.
Pour toute question complémentaire, ou si vous rencontrez des difficultés relatives à la mise en œuvre de ces aménagements pour le dispositif de l’aide spécifique, nous vous invitons de préférence à nous contacter à l’adresse dédiée (https://www.chequeenergie.gouv.fr/acceptant/assistance), ou bien à vous tourner vers l’assistance utilisateur (ouverte actuellement du lundi au vendredi de 8h à 18h compte tenu de la crise sanitaire). Attention : les effectifs de téléconseillers étant actuellement réduits, l’attente téléphonique est susceptible d’être rallongée, nous vous prions par avance de bien vouloir nous excuser pour la gêne occasionnée".

Imprimer E-mail

[LOYERS] Pas de suspensions de paiement pour les locataires HLM, les bailleurs HLM renforcent l’accompagnement social des locataires // Ressources utiles

Certaines associations, représentant les locataires, ont interrogé des organismes Hlm afin d’obtenir un report, un gel, voire une annulation du paiement du loyer pour le mois d’avril.  

Les mesures annoncées par le gouvernement concernent uniquement les loyers des commerces et petites entreprises qui se retrouvent en difficulté du fait de la baisse de leur activité. Actuellement, il n’est pas envisagé de dupliquer cette mesure aux locataires du parc social. (voir l'article sur le site de URH Hauts-de-France)

Dans ce contexte, les organismes Hlm se mobilisent pour soutenir les locataires fragilisés par la situation économique et renforcent l’action de leurs équipes de relation clients. (voir Communiqué de presse)

L’URH a contacté les gestionnaires des FSLFSLFonds de Solidarité Logement de la Région, pour étudier la nécessité de mesures exceptionnelles au sortir du confinement, au cas où les impayés augmenteraient de manière importante.

 

Ressources :

Imprimer E-mail

Ouverture d'une permanence "refus DALO"

Le département du Nord est un territoire où l’écart entre les besoins en logement des personnes défavorisées et l’offre de logements disponibles est particulièrement tendu. La mise en place du droit au logement opposable est donc un véritable enjeu sur ce territoire où la crise du logement s’est installée durablement.

A l’instar des initiatives dans d’autres départements et compte tenu des freins repérés dans la mise en œuvre du DALODALODroit au logement opposable dans le département du Nord, il est apparu pertinent aux acteurs mobilisés de se constituer en comité de veille pour poursuivre la dynamique visant à rendre plus effectif ce droit.  Le Comité de Veille DALODALODroit au logement opposable 59, constitué en 2019, est un groupe informel d’associations œuvrant dans le cadre de la loi DALODALODroit au logement opposable auprès des citoyens et des pouvoirs publics avec pour objectifs de :

  • garantir le respect des droits et de la loi
  • Comprendre et analyser les décisions de rejets et les jugements déboutant les demandeurs
  • faire évoluer le cadre légal notamment par la jurisprudence et les normes juridiques
  • Faciliter l’accès aux droits des personnes mal-logées et garantir l’effectivité de ces droits. (Voir Charte ci-joint).

Afin d’atteindre ses objectifs, et face aux constats que, malgré les recours gracieux, il est difficile de faire reconnaître prioritaire certaines situations, le comité de veille DALODALODroit au logement opposable 59  a décidé d'ouvrir une permanence téléphonique et physique à l'intention des demandeurs DALODALODroit au logement opposable/DAHO qui n'ont pas été reconnus "prioritaire et urgent" et qui souhaitent contester cette décision par un recours contentieux (REP Recours pour Excès de Pouvoir).

Vous trouverez ci-dessous l'affiche et le flyer qui explicitent notre démarche. Nous vous invitons à les diffuser le plus largement possible auprès de vos publics, vos équipes et vos partenaires. La première permanence téléphonique se déroulera le 17 février et elle sera assurée tous les lundis entre 14 H et 16 H. Une permanence physique se tiendra une fois par mois le mardi sur Lille.

Des exemplaires papiers sont également disponibles dans les locaux des membres du Comité de Veille et vous seront remis lors des différentes rencontres prévues par ailleurs.

Le comité de veille DALODALODroit au logement opposable 59 se tient également à votre disposition pour organiser des séances d’informations sur le DALODALODroit au logement opposable et le DAHO dans vos structures. Pour toute demande, merci d’adresser un mail en précisant votre demande à l’adresse mail du comité de veille :  

FLYER PERMANENCE REFUS DALO page 0001 FLYER PERMANENCE REFUS DALO page 0002
FLYER PERMANENCE REFUS DALO page 0003 FLYER PERMANENCE REFUS DALO page 0004

pdfTélécharger la charte du Comité de veille DALODALODroit au logement opposable

pdfTélécharger l'affiche

pdfTélécharger le Flyers

Imprimer E-mail

Coordonnées

Fédération des acteurs de la solidarité
Hauts-de-France 

199 - 201 rue Colbert
Centre Vauban - Bâtiment Lille - 2ème étage
59000 LILLE
☎ 03 20 06 15 06
☏ fax 03 20 08 63 34

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de la Fédération des Hauts-de-France en cliquant ici.

Archives

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte