Tous sur le même bateau

Nos adhérents

C’est un projet de très longue haleine que mène l’association ARJEPe depuis 2008. Il aura ainsi fallu cinq ans aux équipes de salariés, bénévoles et jeunes accueillis en CHRSCHRSCentre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale, en MECS et en PJJ, pour venir à bout de la restauration d’un voilier « L’Hippocampe » confié à l’association par des donateurs privés. Long de 17 mètres, il a été entièrement refait à neuf, un travail minutieux qui s’est fait au gré de nombreux partenariats.

Située à Bordeaux, l’association ARPEJe (Accompagnement et recherche psycho socio-éducatif pour les jeunes) accueille des jeunes âgés de moins de 25 ans, en hébergement collectif ou diffus. Sans ressources, présentant souvent des troubles psychologiques, ils sont accompagnés par une équipe pluridisciplinaire composée de 45 salariés dont des éducateurs spécialisés, des assistants sociaux, des psychologues et un médecin psychiatre. Dans le cadre de cet accompagnement, sont régulièrement proposés des activités et des ateliers destinés à faciliter l’insertion de ces jeunes. Le chantier naval, initié il y cinq ans, en fait partie.

À l’origine de celui-ci, deux évènements concomitants : la donation à l’association d’un navire et le recrutement d’un éducateur également charpentier et skipper. « L’idée, depuis le démarrage, c’est de bouger les jeunes. Ce chantier naval a une visée thérapeutique, il s’agit de les inciter à se lever le matin, de leur apprendre à s’intégrer dans une équipe et à nouer des liens avec les autres », explique Rachid Farahi, directeur de l’association ARPEJe.

P1010028À tour de rôle, les jeunes ont été invités à s’investir sur le chantier, implanté au Port autonome de Bordeaux. Par petits groupes de trois ou quatre, ils sont intervenus mois après mois sur les différentes étapes de restauration du voilier. Du moteur aux cuves en passant par la réfection de la coque, l’ensemble du bateau a été rénové. Un travail colossal qui n’aurait pu aboutir sans la mise en place de nombreux partenariats avec divers acteurs de la région. Étudiants des lycées techniques environnants, de l’institut du travail social, jeunes issus de la protection de la jeunesse, bénévoles de tout horizon, le chantier naval a fédéré au-delà des espérances. Ces deux dernières années, deux chantiers internationaux ont même vu le jour accueillant des jeunes venus de Turquie ou de Corée. C’est finalement le 29 juillet 2014 que la remise à l’eau a eu lieu aux Bassins à flot de Bordeaux, en présence de plus de 300 personnes.

Prochaines étapes pour l’association : imaginer des séjours de rupture pour les jeunes, ou des navigations, telle qu’accompagner « L’Hermione » qui fera un trajet vers l’Amérique en 2015. Un second navire, issu d’une nouvelle donation, a également rejoint le chantier en vue d’être adapté aux personnes en situation de handicap.

Si le chantier naval était jusqu’à présent financé sur les fonds propres de l’association, son envergure amène aujourd’hui l’ARPEJe à rechercher de nouveaux financeurs. L’association espère trouver dans les mois qui viennent des fondations ou mécènes qui pourraient apporter leur soutien afin d’assurer la pérennité de ce projet innovant et fédérateur.

Pour obtenir plus d’informations ou soutenir le projet : http://chantiernavalarpeje.fr/

 

 

Imprimer

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte