Portraits croisés - Coordinateur de SIAO

Interviews

mini siaoLa création des Services Intégrés de l’Accueil et de l’Orientation (SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation), en 2010, constitue l’un des grands axes de la stratégie nationale de prise en charge des personnes sans abri ou mal logées dans le cadre de la politique de « Refondation ». Les SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation ont été mis en place afin de simplifier les demandes d’accès à l’hébergement et au logement en centralisant dans le département l’ensemble des demandes et des orientations. Avec deux niveaux de prise en charge : l’urgence et l’insertion. Cette nouvelle visibilité sur les publics et sur les dispositifs doit participer, à terme, à l’observation sociale pour adapter au mieux l’évolution de l’offre aux besoins des personnes. Il existe aujourd’hui 140 SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation en France. Après de longs mois de travail, leur rôle de coordination avec les acteurs locaux de l’accueil, de l’hébergement et du logement se dessine de plus en plus clairement dans chaque département.

Audrey Gillais à Saint-Brieuc, et Thomas Scandellari à Marseille, sont coordinateurs de SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation, chargés de développer ce dispositif innovant dans leur département. Mais si leurs postes portent le même intitulé, leurs fonctions diffèrent pour s’adapter aux réalités locales.

Quel est votre rôle au sein du SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation ?

Audrey Gillais : Le SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation 22 fonctionne grâce au travail commun de cinq acteurs : la DDCSDDCSDirection Départementale de La Cohésion Sociale (Direction Départementale de la Cohésion Sociale) des Côtes d’Armor, l’opérateur SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation 22 - ADALEA, association également gestionnaire du 115, les structures d’hébergement d’urgence, les structures d’hébergement / logement d’insertion et les structures relais SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation 22 qui gèrent les entretiens d’évaluation, le suivi et l’actualisation des demandes. En tant que coordinatrice, je m’assure du bon fonctionnement opérationnel du dispositif, j’anime la commission unique d’attribution, les groupes de travail avec les gestionnaires de structures hébergement/ logement d’urgence et insertion, les structures relais et les partenaires locaux. Je m’occupe également de l’observatoire et du logiciel ProGdis, pour apporter une aide technique notamment. Je veille à ce que le logiciel soit tenu à jour, les procédures respectées.

Thomas Scandellari : Mon rôle est très vaste. Je divise aujourd’hui mon temps entre le SAOSAOService d'Accueil et d'Orientation et le SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation : je suis à la fois le chef de service du SAOSAOService d'Accueil et d'Orientation, qui est intégré avec le 115 dans le dispositif SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation, et le coordinateur du SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation. Je travaille avec une équipe d’une dizaine de personnes réparties dans tout le département dans ce que l’on appelle des antennes SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation (Marseille, Communauté du Pays d’Aix, l’Agglopole Provence et La Ciotat).
Je dois à la fois animer le réseau, gérer l’articulation de l’ensemble des acteurs, la communication externe, les ressources humaines, le budget, m’occuper de la mission d’observation et évaluer le dispositif, développer ProGdis, coconstruire des propositions de changement… C’est un vrai rôle de manager avec un objectif stratégique important. Pour résumer ma fonction, je fais le lien entre le comité de pilotage (DDCSDDCSDirection Départementale de La Cohésion Sociale) et les animateurs réseau qui s’occupent de l’opérationnel donc de la coordination du dispositif sur leur périmètre.

Quelle pourrait être votre journée type ?

T.S : Dans une journée type, il y aurait forcément des réunions avec des partenaires locaux ! Je travaille au quotidien avec deux animateurs de réseau, puisque nous sommes dans les mêmes bureaux à Marseille, et j’organise des réunions, tous les 15 jours, avec l’ensemble de l’équipe. Par exemple, l’un des animateurs peut m’alerter sur un nombre trop important de refus de la part d’une structure. Je m’y rends pour voir comment nous pouvons améliorer le travail que nous faisons ensemble.

A.G : Je commence par étudier la recevabilité des demandes d’hébergement/ logement, ensuite je prends contact avec les travailleurs sociaux qui ont envoyé la demande pour avoir un complément d’information sur la situation, j’anime la commission unique d’attribution, je peux aussi préparer une réunion d’un groupe de travail, écrire un compte-rendu… Je vérifie les procédures. Par exemple, lorsqu’une personne est accueillie directement par une structure d’hébergement, cette dernière doit quand même prévenir le 115 pour que toutes les informations soient bien répertoriées sur le logiciel ProGdis.

La fonction de coordinateur de SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation ne date que de 2010. Quel est votre parcours ?

T.S : J’ai d’abord suivi une formation d’éducateur spécialisé puis j’ai passé le Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Encadrement de Responsable d’Unité d’Intervention Sociale (CAFERUIS) et maintenant je prépare le Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Directeur d’Etablissement Social (CAFEDES).
Je travaille dans le secteur depuis une quinzaine d’années. En avril 2009, j’ai été embauché comme chef du service accueil et orientation (SAOSAOService d'Accueil et d'Orientation) de Marseille, via l’association gestionnaire Hospitalité Pour les Femmes (HPF), donc à un moment où la création du SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation était déjà en discussion. Le projet a vraiment pris forme quelque mois plus tard lorsque nous avons répondu à l’appel à projet avec trois autres associations, dont celle qui assure la gestion du 115.

A.G : Après un Master 2 en psychopathologie et une licence pro en gestion des associations, j’ai travaillé en tant que chargée de mission dans une association spécialisée dans le handicap psychique. J’ai rejoint l’association ADALEA, gestionnaire du SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation 22, en mars 2010. Maintenant j’occupe le poste de coordinateur du SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation à mi-temps et je suis aussi chargée de mission sur le pôle logement/hébergement.

Quel bilan faites-vous depuis la mise en place de votre SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation ?

T.S : Notre SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation existe depuis deux ans, il était parmi les premiers à être mis en place. D’une manière générale, je dirais que le bilan est très positif. Le SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation apporte un meilleur service rendu, et une meilleure visibilité pour les personnes en uniformisant les modalités d’entrée dans tous les CHRSCHRSCentre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale).
Mais je rencontre quelques difficultés. Dans l’accomplissement de mes missions, par exemple, je n’ai pas de vision à long terme, les budgets ne sont pas pérennes mais annuels, avec un personnel mis à disposition qui n’entre donc pas dans le budget SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation. Je souhaiterais aujourd’hui une équipe plus recentrée.
Je trouve parfois cela compliqué qu’une association doive gérer un dispositif d’Etat. Une association ne peut pas dire à une autre association comment elle doit travailler. Enfin, je ne sais pas toujours comment me placer par rapport à un CHRSCHRSCentre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale qui refuse les orientations du SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation. A quel moment dois-je alerter la DDCSDDCSDirection Départementale de La Cohésion Sociale ? Après deux ans de mise en place, il faut maintenant clarifier les choses. Mais j’ai l’impression que c’est exactement ce que l’Etat est en train de faire.

A.G : C’est très satisfaisant d’avoir participé à la construction du dispositif et de voir le résultat aujourd’hui. Tout en sachant que le fonctionnement actuel n’est pas figé, ce qui est très intéressant aussi. Nous avons un nouveau projet pour l’animation des structures relais, du temps supplémentaire m’a donc été accordé pendant un an pour mener à bien cette mission.
Je pense que le fait que le pilotage du SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation et sa coordination soient divisés en deux postes distincts est très important. En effet, il arrive parfois que nous ayons affaire au même interlocuteur mais sur deux champs différents, l’un opérationnel et l’autre stratégique. Par exemple, je suis en relation avec certains professionnels dans les structures relais, et la responsable du pilotage du SIAOSIAOServices Intégrés d'Accueil et d'Orientation avec leur direction. Dans ce cas, les discussions ne risquent pas d’être bloquées au niveau opérationnel quand les visions stratégiques diffèrent momentanément.

Imprimer

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte