Engagés ensemble - Deux réseaux pour réduire les inégalités de santé

Les actualités de F magazine

engages-ensemble-deux-reseauxLancé en 2011, le partenariat entre la FNARSFNARSFédération nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion sociale et la FNH VIH et autres pathologies est reconduit en 2013. Un temps supplémentaire dont profiteront les deux fédérations pour poursuivre leurs réflexions sur la prise en charge de personnes en situation de précarité et confrontées à des problèmes de santé.

La FNARSFNARSFédération nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion sociale et la Fédération Nationale d’Hébergements VIH et autres pathologies regroupent des établissements d’hébergement qui ont en commun d’héberger et d’accompagner des personnes en situation de précarité et d’exclusion. Le lien existant entre une situation sociale précaire et un état de santé dégradé, tel que le reflètent les inégalités sociales de santé, n’est plus à démontrer. Pour favoriser l’accès aux droits et aux soins mais également pour un bien-être physique, mental et social, la FNARSFNARSFédération nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion sociale se mobilise afin d’identifier les besoins des publics accueillis dans le réseau, met en oeuvre et co-construit des réponses adaptées notamment dans le domaine de la santé. La FNH VIH et autres pathologies rassemble, quant à elle, des associations gestionnaires d’hébergements dédiées à l’accueil de personnes atteintes par une pathologie médicale chronique, en précarité, pour un retour vers un nouveau projet de vie. Elle propose pour cela notamment des hébergements dans le cadre des appartements de coordination thérapeutique (ACTACTAppartement de Coordination Thérapeutique) et autres structures adaptées. Ces deux réseaux, en partageant des valeurs communes, sont donc particulièrement sensibilisés à la réduction des inégalités de santé. Ils militent en faveur de la dignité des personnes en situation d’exclusion et de précarité et organisent des actions pour leur permettre : d’une part de stabiliser leur situation sociale et d’autre part de les réinsérer et d’améliorer leur qualité de vie dans le cadre d’un accompagnement social global qui s’inscrit dans la durée.

L’enjeu du partenariat

Au nom de ces valeurs et pour donner encore plus de force à leur mobilisation, les deux fédérations d’associations ont décidé en 2011 de signer une convention de partenariat. Ce partenariat a permis notamment l’organisation d’une journée commune autour des lits haltes soins santé (LHSSLHSSLits halte soins santé) et ACTACTAppartement de Coordination Thérapeutique le 5 décembre 2012 autour de la thématique : « Quand les dispositifs médico-sociaux sont portés par les associations de lutte contre les exclusions ». Cette journée a montré l’importance du rapprochement et de l’articulation des acteurs tant de l’insertion que des dispositifs sanitaires et médico-sociaux.
Ce partenariat devra aboutir en 2013 à la mise en place d’un groupe de travail FNARSFNARSFédération nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion sociale/FNH VIH et autres pathologies chargé de réaliser une veille pour définir des actions communes mais également de formuler des recommandations sur les pratiques d’accompagnement vers le droit commun, l’accès à la prévention et aux soins des personnes vivant dans des dispositifs d’hébergement et de logement.
Depuis le renouvellement de la convention, ce partenariat a permis d’interpeller de façon commune la ministre de la Santé, Marisol Touraine, sur l’importance du développement des dispositifs « passerelles » tels que les ACTACTAppartement de Coordination Thérapeutique, les LHSSLHSSLits halte soins santé et tous les autres dispositifs visant à lutter contre les inégalités de santé (tels que les médiateurs de santé, centres de santé…). De la même manière, la mise en place de l’hospitalisation à domicile dans les établissements sociaux et médico-sociaux a fait l’objet d’observations communes avec la FNH VIH et autres pathologies. La FNARSFNARSFédération nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion sociale participe à ce titre au comité d’évaluation de ce nouveau dispositif, consciente d’être ainsi vigilante à ce qu’il améliore la prise en charge médicale des personnes en situation de précarité et veille à leur éviter des ruptures de soins.

Et les régions ?

La réussite du partenariat national passe notamment par sa déclinaison régionale sur les territoires. L’importance d’inciter les échelons régionaux des deux fédérations à nouer des partenariats fait intégralement partie des objectifs poursuivis. Cela nécessite notamment d’identifier les partenaires, de faciliter des actions communes et de s’attacher à développer des actions institutionnelles en relation avec les agences régionales de santé (ARSARSAgence régionale de santé).

Marion Lignac

Imprimer

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte