F#20 - Edito - L'accès à la culture, aux loisirs et à la science au coeur du projet d'accompagnement de la Fédération

Les dossiers de F magazine

Edito par Florent Gueguen, Directeur général de la Fédération des acteurs de la solidarité

" Alors que le taux de pauvreté a augmenté dans le pays en 20181 et que les inégalités ne cessent de se creuser, la Fédération entend réinvestir la question de l’accès à la culture et aux loisirs comme facteur d’émancipation et de lutte contre les inégalités « de destins » auxquels sont confrontées les personnes et familles qui sont accompagnées par les associations du réseau.

Cette orientation était déjà posée dans le projet fédéral adopté au congrès de janvier 2017 où nous rappelions la nécessité d’intégrer dans l’accompagnement social global l’accès à la culture, aux loisirs et à la science. Cette action ne va pas de soi : les acteurs de l’hébergement sont déjà débordés par les demandes d’accueil et d’accompagnement et se retrouvent souvent démunis face à la pauvreté liéé à la crise du logement ou des politiques d’asile. L’accueil d’urgence prévaut trop souvent au détriment de l’insertion et des parcours de retour à l’autonomie. Les moyens manquent dans les territoires pour sortir les personnes des situations de survie auxquelles elles font face au quotidien pour leur proposer des activités de loisirs, de sport, des lieux de production culturelle ou encore des activités d’éveil pour les plus jeunes.

Pourtant, nous ne pouvons accepter qu’une partie de la population la plus pauvre soient privée de ces biens communs qui préparent à la citoyenneté, à l’autonomie et parfois à l’intégration.

Fort de cette conviction, et en s’appuyant sur l’expertise de nos adhérents, nous avons conçu avec les associations Les Petits débrouillards et Cultures du Coeur un projet commun intitulé « Respirations » visant à soutenir les projets associatifs qui intègrent la culture dans l’accompagnement des personnes. Aide aux départs en vacances (grâce à un partenariat avec l’ANCV), création de tiers lieux accessibles aux familles en difficulté, formation des intervenant·e·s sociaux·ales à la médiation culturelle, intervention auprès des familles à l’hôtel, etc. tels sont les objectifs concrets de ce programme qui va démarrer dans 5 régions avec le soutien financier de l’Etat via la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté.

Ce projet est aussi l’occasion de croiser les cultures professionnelles et associatives dans les territoires, notamment les savoirs faire du travail social dans l’hébergement et l’Insertion par l’activité économique, avec les techniques de l’éducation populaire et les pratiques artistiques et scientifiques. La mobilisation de tou·te·s sera nécessaire, au national comme en régions pour faire vivre l’ambition d’un accès inconditionnel aux droits fondamentaux qui constitue l’ADN de notre réseau.

1 Source INSEEINSEEInstitut national de la statistique et des études économiques 2018

Imprimer

Vous n'avez pas encore de compte? Inscrire maintenant!

Connectez-vous à votre compte